Pierre Richard, pitre et prêtre bachique du « Domaine de l’Evêque »

0

pierre_richard_vinC’est un vigneron plus connu pour ses pitreries magnifiques que pour ses vins. Et c’est dommage. Pierre Richard, acteur phares des années 70 et 80, aussi drôle que décapant, est à la tête d’un vignoble à Gruissan depuis 1986, le domaine de l’Evêque. Et il y fait des vins qui lui ressemblent. Pas vraiment le genre austère, surtout pas industriels mais pas non plus faciles. Plutôt un mélange de joie et de fantaisie sur fond de garrigues mais soutenu par un travail de fond exigeant et droit comme un comédien du «Français». Il suffit pour s’en convaincre de goûter les cuvées de son Domaine de l’Evêque et hop ! le cinéphile s’efface devant «l’œnophile». Encore qu’il rappelle toujours le trait commun aux deux mondes : «Comme le cinéma, le vin est un produit de partage.»

pierre_richard_gerra«Etre un acteur c’est un avantage et un inconvénient quand on fait du vin. On prend le risque de s’entendre dire : « vous voulez un conseil ? Retournez faire des films.» Pierre Richard n’a pas besoin de forcer le trait, on sent bien qu’on est face à un fou de vin plutôt qu’à un investisseur. «Si j’avais voulu gagner des sous je me serais plutôt acheter des appartements à Paris. J’ai investi beaucoup de temps et d’argent pour faire un vin dont je puisse être fier. Il y a des années où j’arrive à équilibrer et quand on fait un peu de profit, on est très content. A la différence de Gérard Depardieu qui a plusieurs domaines, moi je suis dans mes vignes depuis près de 30 ans, c’est là que je puise mes racines
De fait, le comédien n’hésite pas à mouiller sa chemise pour faire connaître ses vins et écouler ses 85 000 bouteilles par an.«A moi tout seul, je vends les 2/3 de ma production. Mêmes les touristes russes montent de Barcelone pour me voir et repartent avec des bouteilles.» (NDLR: Pierre Richard est très apprécié en Russie pour ses comédies).

Le « P’tit Comptoir » du Grand Blond

pierre_richard_shop-1Plus besoin de descendre à Narbonne pour goûter les cuvées du Domaine de l’Evêque. Début décembre 2013, Pierre Richard a ouvert une boutique ou plutôt un comptoir dans le 11 e pour les distribuer avec d’autres bonnes choses. Il a bien choisi le quartier et la rue Paul Bert. C’est celle du « capitaliste bistrotier », Bertrand Auboyneaun le patron du Paul Bert et de deux bistrots dans la rue. Et pour lancer sa boutique à son image, il avait invité d’autres amis aussi amateurs de vins que lui. A commencer par Laurent Gerra.

11 rue Paul Bert
75011 Paris

En savoir plus sur le Domaine de l’Evêque

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.