Château Beau Site- Saint Estèphe 2016

0

Comme on connaît ses saints, on les honore Tant il est vrai que la « Coronavirus-connerie » ambiante aura eu de pieux effets. Ceux qui nous ont conduit à refréquenter les saint bachiques, très présents dans le vignoble hexagonal. Saint-Estèphe est de ceux-là.

Ce sont les Héritiers Castéja, noble maison bien connue dans le Bordelais, qui veillent aux destinées du Château Beau Site à Saint –Estèphe. Saint-Estèphe, vignoble le plus septentrional des appellations communales du Médoc, qui a l’insigne honneur de posséder sur ses croupes graveleuses des « crus classés » sanctifiés par le classement de 1855. Mais également des Crus Bourgeois qui ne leur cèdent en rien au niveau de la qualité. Beau-Site, situé au voisinage de Calon Ségur, et qui, sur des ondulations de caillasse, bichonne des vieux ceps de cabernet- sauvignon et merlot, ne compte plus les honneurs étoilés décernés par les professionnels les plus pointus d’une critique aux aguets.

Certains commentateurs, pas toujours pourvus de bonnes intentions, ont répandu des propos selon lesquels les vins de Saint-Estèphe, au demeurant « de qualité », seraient marqués par une robustesse qui les priverait de délicatesse et d’élégance. Rien n’est plus faux. Les vins de cette appellation, depuis la fin des années 80, affirment race et finesse incontestables. Ce sont des vins de garde qui, louons leurs concepteurs ! ont très souvent le mérite d’être appréciés dès leur apparition sur le marché.

Millésime pas toujours desservi par une météo complaisante, 2016 attirera les petits malins à la recherche de surprises bachiques de rapport prix-plaisir intéressant. Elaboré à partir d’un assemblage ajusté au mieux (Cabernet-sauvignon 78%, merlot 16%, Cabernet-Franc 3% et petit-verdot 3%), ce Saint-Estèphe drapé d’une séduisante parure pourpre, délivre à l’olfaction un bel éventail aromatique fleurant bon les fruits rouges et noirs : cassis, groseille, gelée de fraise. Quelques touches de poivre doux et de vanille rehaussent le plaisir olfactif. La bouche, fraîche, nantie de tanins soft, divulgue un généreux fruité charnu accompagné, en finale, de fines notes minérales qui s’associent à un boisé discret. Très belle réussite que l’on aura plaisir à déguster sur un rôti de boeuf en croûte.

Prix 26 €   –

Héritiers Castéja

Share.

Comments are closed.