Au Rêve

0

C’est un petit troquet que n’aurait pas snobé Jacques Demy s’il avait tourné ses « Demoiselles » ou ses « Parapluies » à Montmartre… Dans la nuit, avec son néon bleu, Au Rêve, apparait comme au choix la promesse d’un bistrot onirique, le songe d’un refuge fraternel ou encore l’ancre à laquelle s’accrocher pour ne pas dévaler trop vite les flancs de la Butte.

De loin, on envisage une terrasse bien pleine. A l’approche, la rumeur d’un brouhaha joyeux. A l’intérieur, un comptoir où des clients copains, parfois serrés comme des sardines, déroulent le fil de longues discussions, rythmées par des envolées lyriques entrecoupée de pauses…Des lampées de sauvignon ou de gamay Touraine signé J-C Mandard, vins ligériens qui vous tirent les babines comme celles du loup de Tex Avery devant une pin-up.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mathieu, le patron est du genre corse loquace, souriant, civil et bien affûté. En poste depuis 4 ans, c’est lui qui a ainsi rebaptisé son bistrot. Peut-être faut-il y voir une application d’un principe philosophique qui veut que le bonheur soit dans les choses simples ?  Un comptoir, des amis, quatre rouges, quatre blancs, deux rosés et deux bulles. Et pour l’assiette, deux plats du jour.  Et deux desserts. Basta nada mas !

 

Et pourtant, la cuisine, il en connaît un morceau ayant notamment travaillé dix-huit mois Violon d’Ingres de Christian Constant. Et donc, cette expérience lui permet de choisir de beaux produits – comme ses entrecôtes de chez Prosper- servies avec un gratin de pommes de terre. Simplissimes plats du jour bien exécutés comme le poulet bio, les penne ou encore la blanquette. On conseillera aux amateurs de produits tripiers la tête de veau servie tous les deux vendredis du mois. Oh rêve de canaille !

 

Au Rêve
89 rue Caulaincourt
75018 Paris
Ligne 12 : Lamarck-Caulaincourt

Tel. 01 44 85 05 75
Fermé dimanche

Formule Entrée-Plat ou plat-dessert : 13,50€ ( 16€ avec le dessert)

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.