Vins du Languedoc, Fitou le précurseur

0

 

fitou_verreEt on attend beaucoup de l’instruction entamée par l’INAO pour permettre à Fitou de profiter d’une hiérarchisation des appellations qui permettrait une meilleure valorisation. Mais cela implique de résister aux sirènes baissières du négoce. D’autant qu’entre les caves particulières, qui ont su fidéliser une clientèle depuis plusieurs années, et les coopératives, le contexte n’est pas le même. Rarement, mais cela existe, il y a des cuvées et des bouteilles franchement mauvaises. 
Comme les autres appellations languedociennes, Fitou n’est pas été épargné par les soubresauts qui ont frappé le Languedoc viticole. Les adhérents de la coopérative du Mont Tauch ont ainsi vu leurs revenus baisser de 70%. Un hectare ne leur rapportait pas plus de 1500 € de recette annuelle. Sur place, on assure que c’est de l’histoire ancienne. «Il ont mis à la tête du syndicat un président qui est issu d’une cave particulière alors que 87 % des volumes est produit par des coopératives, cela prouve bien qu’il y a une osmose pour faire de la qualité le plus vite possible. Et d’ailleurs, ça commence à payer sur le plan commercial» assure Jean Daurat-Fort. Un prix plancher de 100€ l’hectolitre pour le vrac a été fixé. En cas de prix inférieur, le contrat est bloqué. Cela sera-t-il suffisant pour réussir cette stratégie de vins premium, c’est toute la question.

 Carte d’identité de l’appellation

fitou_CartoPDécret AOC : 28 avril 1948
Surface plantée : 2500 ha
Rendement autorisé : 45 hl/ha
Cépages autorisés : Carignan, grenache noir, syrah et mourvèdre. Les deux premiers doivent représenter au moins 60% de l’encépagement.
Une seule couleur : rouge
Zone : 9 communes réparties en deux zones, une le long de la mer et des étangs de Lapalme et Leucate, l’autre à intérieur des terres autour de Tuchan
3 caves coopératives et 37 caves particulières

 

1 2
Share.

Comments are closed.