Chassenay d’Arce, une autre finesse champenoise de la Côte des Bar

0

C’est le 3ème vignoble champenois, le plus “exotique”  pour certains qui trouvent cette Côte des Bar bien attachante. Ici, les vignes, comme du velours côtelé, épousent le relief des vallons. Cela donne des coins bucoliques qui semblent à l’abri des turpitudes de l’époque. Ainsi, en va-t-il de cette vallée d’Arce, qui semble conjuguer les vertus cardinales du beau -le paysage- et du bon – ces bulles qui s’élèvent des cuvées de Chassenay d’Arce…

chassenay-vigne1

Le nom sonne aristocratique. Pourtant voilà bien un champagne démocratique. Celui d’une coopérative née en 1956 et qui rassemble sur un vignoble de 325 ha 130 familles de vignerons. Ils sont loyaux comme des mousquetaires du Roi. Contrairement à d’autres Champenois, ici pas question de racheter des bouteilles à la “coop” pour coller son nom sur l’étiquette. On est « Chassenay ». Pas question de déchoir. Il s’agit de porter haut ses couleurs.

En champagne, les vignerons sont soumis à de nombreuses sollicitations de la part des négociants et grandes marques pour vendre leurs raisins si convoités. Sur ce point, Chassenay d’Arce parvient à garder ses coopérateurs et visiblement à leur faire produire des jolis grains. Il n’y a pas encore des primes mais chacun est noté sur la qualité de ses raisins. L’effort pédagogique semble payer. «On ne recherche pas le degré a tout prix, explique Thomas Leclère le DG, car il n’est pas forcément synonyme de bon millésime». Grâce à cette belle matière première où le pinot noir est ultra-dominant (90%) , Chassenay est réputé pour un style de champagne tout en finesse. D’où des médailles et des bouteilles plutôt bien valorisées et vendues jusqu’au Japon à des amateurs éclairés.

chassenay-vendangeoir
La coopérative n’a pas négligé les investissements. A l’image de l’énorme vendangeoir, mis en service en 2005, qui permet de rentrer au plus vite les vendanges soit l’équivalent de 50 ha de vignes en une journée. Sous une immense charpente, les dizaines de cuves du vendangeoir brillent comme l’argenterie du Ritz. Les onze pressoirs au sous-sol peuvent traiter 120 000 kg en 24h. Un niveau encore en-dessous, les énormes caves permettent quant à elles, d’accueillir 7,5 millions de bouteilles en configuration maximale.

chassenay-leclere

chassenay-bouteillOutre la subtilité de ses bulles, Chassenay a quelques particularités qui la distingue comme cette cuvée de pinot blanc. 2 ha de vieilles vignes de ce cépage si rare en champagne (moins de 100 ha sur les 34 000 de l’appellation), permettent à Chassenay de réaliser des cuvées délicieuses.

Le bio commence timidement à faire son apparition avec moins de 2,5 ha. Mais l’idée est de lui réserver une maturation sous-bois avec à la clé une super valorisation. De quoi motiver d’autres vignerons à franchir le pas et venir ainsi verdir le blason de Chassenay d’Arce.

2016, un Millésime qui ne restera pas dans les mémoires
Brice Bécard, l’œnologue de Chassenay d’Arce, a le mérite de reconnaître que 2016 ne sera pas un millésime d’anthologie. D’abord le gel, puis la pluie … et une récolte avec un rendement en baisse de 40 voire 50%. Heureusement, le système des vins de réserve champenois permet de limiter la casse.

En savoir plus sur les cuvées de Chassenay d’Arce

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.