Terres de Truffes de Terraventoux : «Du passé faisons table rase ! »

0

Pourtant la situation est loin d’être idyllique. L’âge moyen des coopérateurs est de 52 ans et les jeunes générations ne se bousculent pas au portillon. Et pour cause la marge nette pour 8 ha de Terres de Truffes est d’à peine 10 000 €. « On n’a pas encore réussi à remonter la pente depuis la chute des cours en 2002.» confesse Nicolas Bœuf.
Heureusement la plupart des coopérateurs ont pour la plupart deux autres activités : les cerises et le Muscat du Ventoux en raisin de table.

Les vendanges se font à la machine sauf pour les parcelles de la Cavée. Les machines acquises en CUMA (Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole) ont moins de trois ans . «Si le palissage est bon avec la machine, on peut vendanger jusqu’à 5 ha par jour, soit l’équivalent de 40 vendangeurs. On amortit vite l’investissement de 120 000€ ». Et les vignes souffrent-elles ? «Depuis dix ans, on n’a pas constaté de vieillissement accéléré, l’important est de bien préparer le palissage. »

Cet accent sur la qualité s’observe lors des vendanges. A Mormoiron, la coopérative traite par jour 150 tonnes de raisin. Chaque lot a fait l’objet d’un prélèvement et d’un feu vert en fonction de la maturité du raisin poussée au maximum pour obtenir de la rondeur.


«On travaille avec le plus de douceur possible et on essaye de travailler avec très peu d’apport d’oxygène pour garder le goût de fruits, ensuite cuvaison en béton ou en inox de 3 à 5 semaines. » explique Richard Oms, l’œnologue de Terraventoux. Idéal à boire jeune, le Terre de Truffes peut se garder de 3 à 5 ans selon le millésime. Joli gage de qualité à ce prix-là.

Terres de Truffes 2006 : 7,50 € prix départ cave.
www.terraventoux.com

En savoir plus sur l’appellation Ventoux

1 2
Share.

Comments are closed.