Baulois et Nantais, fers de lance pâtissiers d’une nouvelle chouannerie ?

0

A l’heure où bien des Bretons ne désarment pas sur le rattachement de la Loire Atlantique à la région Bretagne, certains demeurent prêts à recourir à tous les moyens – y compris les plus perfides- pour parvenir à leurs fins. Ainsi en va-t-il de Nicolas Blin. A la tête de la société Marylou depuis 2014, ce pâtissier de la Baule a repris la fabrication de deux armes d’une efficacité redoutable pour faire flancher les palais des Parisiens les plus jacobins. Deux engins de moins de 20 cm de largeur totalement dévastateurs : Le Baulois, petit fondant au chocolat sensuel, humide et compact dont une seule bouchée suffit parfois à faire succomber la victime … Et le Nantais, génoise aux amandes humectée d’excellent rhum.

A Paris, l’entreprise d’infiltration de cette chouannerie gastronomique dispose déjà de solides ramifications. On retrouve les deux gâteaux dans 120 restaurants et épiceries de la capitale. A commencer bien évidemment par…l’épicerie du Breizh Café, QG des chouans Parisiens. Mais le pire est qu’on les retrouve également sur les cartes de desserts de bistrots bourguignons tels que Bourgogne Sud. C’est dire l’ampleur du mal pour le plus grand bonheur de nos papilles.

http://www.marylou-patisserie.com

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.