La carte des vins de Loire : Diversité, fraîcheur et Jeunesse

0

C’est aussi peut-être ce qui les fragilise. Car plus qu’ailleurs les vins de Loire sont dominés par le négoce. Quinze entreprises réalisent plus de 70% du chiffre d’affaires total. Il y a comme partout le meilleur comme le plus fade. Ce qui manque peut-être dans ce vignoble ce sont des négociants qui tirent le vignoble par le haut, un peu à l’image de ce qui s’est produit dans les côtes du rhône. Dans la mosaïque d’appellations ligériennes, il est difficile de désigner un haut de gamme qui puisse servir de locomotive.

Les vignes devant le château d'Amboise, dernière demeure de Léonard de Vinci

Les vignes devant le château d’Amboise.

Saumur-Champigny, Muscadet, Bourgueil, Vouvray… les tendances et les évolutions des goûts du consommateur font passer les uns et les autres sur le devant de la scène sans qu’ils y restent très longtemps.

vindeloire_camenbertDominés par le négoce, on leur reproche également d’être dans le droit fil de la mondialisation : facile à boire, boisé et fruité. (voir l’article sur le Salon des Vins de Loire) Car ici, plus qu’ailleurs le négoce aurait les yeux de Chimène pour la grande distribution qui comme chacun sait fait rarement dans la finesse… Du sucre et du fruit à satiété voilà ce qu’attendent les hommes des linéaires pour les palais de leurs clients. Ils n’hésitent pas parfois à intervenir au stade de la vinification.

On sait depuis Rabelais que le Val de Loire a toujours donné des individualités qui n’en font qu’à leur tête. En matière de vins, ils savent aller au-devant des consommateurs afin de présenter des produits exceptionnels. Aussi n’est-ce pas une surprise que ce soit le vignoble qui assure le plus de ventes directes. Comme le disait Jacques Mélac, patron du bistro éponyme dans le 11e : «Si le Val de Loire n’est pas une région pour connaisseurs comme la Bourgogne, c’est une terre pour curieux aimant la vie en quête de surprises.»

Répartition des cépages ligériens

Répartition des cépages ligériens

1 2
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.