Chanzy, maison bourguignonne établie à Bouzeron

0

La Maison Chanzy, poids-lourd de l’appellation Bouzeron avec 24 ha, est la propriété du fonds de pension Olma*. Mais l’exploitation du domaine a été confiée à des vignerons du cru. Trois membres de la famille Jessiaume, Jean-Baptiste et son père Marc sont en charge des vinifications et Pascal de la conduite du vignoble.

Jean-Baptiste Jessiaume ( à gauche)

Aujourd’hui, le bouzeron de Chanzy est l’un des plus prometteurs. Il affiche un excellent rapport qualité prix.

«L’aligoté c’est le cépage de demain» s’enflamme Marc Jessiaume.  Il ne conteste pas l’apport du réchauffement climatique sur l’aligoté qui lui amène un degré d’alcool supérieur et modère ainsi son extrême acidité. Au-delà, il croit comme personne au potentiel de la Côte Chalonnaise.

Drôle de destin que celui de la famille Jessiaume, clan historique à Santenay dont le domaine familial a été vendu en 2006 à un lord Ecossais et dont certains descendants se retrouvent donc salariés – certes avec des parts – d’un fonds de pension propriétaire d’une autre maison historique bourguignonne voisine, Chanzy.

 

 

Les chais de Chanzy

Le fait est  que les « trois Jessiaume » -et notamment Jean-Baptiste-  ne ménagent pas leur peine pour sortir des bouzerons  aussi vifs que ronds  aux légères notes citronnées comme la belle cuvée d’entrée de gamme Les Trois (14,50€) et bien entendu, le joyau de la couronne, le Clos de la Fortune Monopole. Avec pour les blancs comme pour les rouges, une vinification soignée : élevage en foudre pour les grands crus blancs, macération pré-fermentaire à froid, remontage et délestage  sous température contrôlée, élevage de 10 mois pour les rouges. Façon de créer du buzz ou vraie conviction dans les vertus de la musique appliquées au vin, la fermentation malolactique se fait sur fond de Petite Musique de Nuit de Mozart …

Au-delà du Bouzeron, la Maison Chanzy travaille une trentaine d’appellations et presque une dizaine de grands crus bourguignons dont certains sont enchanteurs. Chanzy a également racheté 40 ha de vignes avec le Château Signac dans le Gard.

Chanzy BB

Les Jessiaume sont bien décidés à faire de Chanzy une marque reconnue en imprimant leur style. Ils ont su faire passer le chiffre d’affaires  de 800 000 à 3,6 millions d’euros en 5 ans et ne sont pas décidés à en rester là. Quitte à faire trembler parfois les canons de la tradition bachique bourguignonne quand ils créent par exemple une cuvée de bouzeron baptisée BB. Soit une bouteille blanche destinée aux soirées tropéziennes. Cela n’a pas manqué de titiller les grandes marques de champagne se croyant dépositaires du monopole des vins festifs dans la presqu’île varoise … Sauf qu’en matière de monopoles, les Bourguignons en connaissent aussi un rayon.

Sélection de cuvées signées Chanzy

Blancs

Dans la gamme Chanzy, en blanc, il y a bien sûr les les deux bouzerons, les Trois et le Clos de la Fortune Monopole. Il y a aussi un formidable Mercurey 2017 Les Caraby aux notes épicées à la bouche ample et iodée. A prescrire à ceux qui recherchent un noble accord avec un dos de cabillaud. Le Santenay 1er cru Beaurepaire 2016, aussi sensuel que tendu, marque également la mémoire. Tout comme l’élégance somptueuse et la puissance aromatique du Meursault 2015 capable de procurer un pur moment de bonheur au gourmet en devant s’attaquer à une côte de veau à la normande.

Et rouges,

Le Rully en Rosey 2017 a un joli fruit bien fluide mais pourtant ne manquant pas de structure. Le Santenay 1er Cru Gravières 2016 rouge a un profil souple souple et un niveau d’élégance peu banale. Un cran au-dessus le Chambolle-Musigny 1er cru aux Echanges 2013 soyeux, tactile et ultra-complexe ouvre ainsi la porte à un grand nombre d’accords mémorables, du côté des belles volailles ou d’un bien nommé fromage à pâte douce et molle tel qu’un Brillat-Savarin.

 

* La maison Chanzy est le cœur d’un groupe -propriété d’un fonds de pension, Olma, dédié au luxe- proposant une trentaine d’appellations bourguignonnes et une dizaine de grands crus.  A sa tête, Stephane Petrossian qui a donc troqué les grains du caviar familial pour ceux de chardonnay et d’aligoté.

En savoir plus : www.chanzy.com

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.