La réforme des appellations : résurrection ou enterrement de première classe pour les AOC ?

0
Yves Bénard, président de la section vins et eaux de vie de l’INAO

Yves Bénard, président de la section vins et eaux de vie de l’INAO

Un autre crainte, exprimée par Yves Bénard , est que les nouveaux modes de contrôles n’entraînent des surcoûts, ce qui peut entraîner une pénalisation des producteurs les plus petits.Enfin, Yves Bénard ne cache pas que la mise en place d’organismes d’inspection et de certifications normalisés risque d’entraîner une standardisation du goût, ce qu’il faut éviter à tout prix.

Transparence et segmentation
Ces risques étant évalués, les principaux avantages de la réforme qui s’annonce sont la transparence et l’efficacité qui devrait normalement découler de la séparation des tâches entre les missions du syndicalisme viticole et les missions de gestion des appellations.
Cependant, cette réforme n’aura qu’un effet limité si elle ne remplit pas le but que lui avait assigné René Renou, à savoir une segmentation plus nette de l’offre, en repensant et en réécrivant les décrets d’appellation de manière à bien séparer les vins de haute expression, des vins plus ordinaires, produits dans une même région.

aoc-reforme_lettres

Une différence d’approche
C’est sans doute sur ce plan que la différence est la plus marquée entre l’actuel président de l’INAO et son prédécesseur. Pour René Renou, en effet, une grande partie des vins AOC ne méritaient tout simplement pas leur référence d’origine. Pour Yves Bénard, les choses sont plus subtiles, celui-ci considérant que des vins d’assemblage –lesquels ?- méritent aussi de faire partie de la famille des appellations contrôlées aux côtés des vins dits de haute expression. Le nouveau président de l’INAO se réjouit également du fait que la dégustation systématique des échantillons après vendange ne soit plus un couperet pour l’obtention du label AOC puisque la réforme en cours prévoit que la dégustation ne soit plus qu’un des éléments de contrôle par sondage effectué sur des vins prêts à être commercialisés.

1 2 3
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.