Combier offre une cure de jouvence à son Guignolet

0

Le liquoriste Combier redonne une nouvelle jeunesse à son guignolet d’Anjou. Qu’aurait dit Madeleine Gautron, Prieure des Bénédictines de Saumur au XVIIème et inventrice de la recette face au nouvel habillage de son guignolet sacré ?

Aurait-elle récité dix Pater noster ? Remercier le seigneur pour ces guignes, ces cerises de Loire toujours cultivées sur place et qui, macérées dans l’alcool, donnent ce goût inimitable et sa finesse au guignolet.

Car c’est bien ce guignolet qui permit à son abbaye de s’en sortir dans ce XVIIème siècle où la disette des campagnes était l’autre face de la gloire des rois. La Mère supérieure aurait sans doute apprécié que son alcool de cerises survécût quatre siècles durant.

Même si c’est au XIXème siècle que le Guignolet devint l’un des grands apéritifs du répertoire français, nombre de liquoristes se mirent à en produire devant le succès rencontré, notamment auprès des femmes. Mais James Combier, fils du fondateur de la Distillerie éponyme, récolta la recette du descendant de la Mère Madeleine Gautron en 1890. Le secret de la formule originelle demeure donc toujours un argument de vente chez Combier qui produit du Guignolet depuis 130 ans.

Prix : 12.90€
Où le trouver : cavistes et épiceries fines et dans vos grandes surfaces habituelles et sur www.combier.fr

Share.

Comments are closed.