Le nouveau style des jurançons Cauhapé

0

Comme chaque année en décembre, Henri Ramonteu prépare ses quilles de Jurançon comme Staline alignait ses orgues devant Berlin en avril 1945. Le domaine Cauhapé, l’un des plus renommés de l’appellation Jurançon, est réputé pour donner des vins de fêtes qui marquent durablement les palais. Il y a des blancs secs révélateurs mais bien évidemment ce sont ses moelleux et liquoreux qui fidélisent les connaisseurs.

Justement en cette fin d’année 2017, ces derniers risquent d’être un peu surpris par le nouveau style pris par les jurançons  Cauhapé. Dans l’ensemble, leur potentiel aromatique est toujours aussi expressif. Notes mellifères, de fruits exotiques comme la mangue,  de zeste d’agrumes confits mais surtout une fraîcheur et une tonicité qui indiquent une maîtrise de la vinification et une justesse dans le choix des dates de vendanges. Et  justement cette fraîcheur n’est sans doute pas un effet du hasard ou du millésime mais bien la volonté d’Henri Ramonteu de rechercher davantage de buvabilité, de faire en sorte « qu’on oublie le sucre» dans ses jurançons, fussent-ils moelleux…

Le résultat est assez bluffant en termes d’élégance, de longueur en bouche, de complexité. Il devrait ramener en de meilleures dispositions ceux qui font rimer moelleux et poisseux … Et finalement aider le jurançon à devenir naturellement un vin contemporain. C’est-à-dire un vin sans artifices, résultat d’un processus naturel et du travail de l’homme.

De  Cauhapé, on apprécie  les cuvées de fête qui ne craignent pas de s’accorder avec cuisines épicées, à commencer par les currys de toutes origines.

 

Sélection 

Jurançon Boléro 2016 : 

Un vin issu de 100% petit manseng aux raisins vendangés manuellement en deux vagues, à la mi-octobre et à la mi-novembre. Les raisins issus de la première cueillette font l’objet d’une macération pelliculaire. Les seconds affrontent l’épreuve d’un pressurage direct. De leur confrontation lors de l’élevage en barriques naissent une flopée d’ arômes exotiques et d’agrumes confits, mais aussi et surtout cette tonicité accompagnée de notes subtiles qui ne remettent jamais en cause l’équilibre général, digne d’un funambule.
Prix TTC départ cave : 15,80€

Quator de Cauhapé 2015

De prime abord, au prix de deux bouteilles de champagne de moyenne gamme, il peut sembler un chouia onéreux. Mais il suffit d’approcher son nez du verre pour se faire une première petite idée de l’opulence et des promesses du breuvage. Très grande élégance avec une subtilité de notes de miel et de fruits exotiques et une longueur en bouche impressionnante. Ses raisins, issus à 90 % de petit manseng et pour le reste de gros manseng, viennent des meilleures cuvées de moelleux de Cauhapé. Et sa dégustation dans de bonnes conditions fait partie de ses moments où le temps s’arrête.
Prix TTC départ cave : 42€

www.jurancon-cauhape.com

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.