Les Terrasses du Larzac

0

Ce sont les premières vignes languedociennes que l’on aperçoit quand on dévale les flancs du Larzac sur la rampe de l’A75 du côté de Pégairolles de l’Escalette. Le vignoble des « Terrasses du Larzac », discontinu, est en forme de V qui suivrait les vallées de la Lergue et de l’Hérault. Il n’a pas 100 ans…mais plutôt 1000. Comme en Bourgogne, les moines ont travaillé très tôt la vigne ici. Pas des cisterciens mais les bénédictins des abbayes d’Aniane, de Lodève ou de Saint-Guilhem-le-Désert.

Le paysage des Terrasses du Larzac le long de l'A75

Le paysage des Terrasses du Larzac le long de l’A75

A la fin du XIXe siècle, à la grande époque des pinards languedociens, ces vignobles des altitudes n’étaient pas forcément très considérés. Ces coteaux pentus étaient non seulement difficiles à travailler mais peu productifs par rapport à la plaine bitteroise. S’agrippant depuis des siècles à leurs parcelles, les paysans locaux n’ont cessé d’épierrer leurs terres, érigeant des «clapas» ces gros tas de cailloux et autres « capitelles », ces petites maisons de bergers pour permettre aux racines de leurs ceps de s’enfoncer profond dans le sol. Et puis, ces 20 dernières années d’autres vignerons venus d’ailleurs et ont cru au potentiel du terroir labourant leurs vignes et leur épargnant les passages des « phyto ».

SONY DSC

Contrairement à d’autres secteurs languedociens, on trouve quelques lignes directrices fortes dans le profil de ces vins des Terrasses du Larzac. Souvent bien structurés, leur puissance s’accompagne de la fraîcheur apportée par la froideur des nuits sur le Larzac avec des amplitudes thermiques jour/nuit pouvant atteindre plus de 20 degrés en été. Ce vignoble offre aussi différentes expressions différentes selon les terroirs qui sont ici extrêmement divers, argilo-calcaire, ruffes ou terres rouges, sables granitiques, schistes, galets…

Reconnues comme un terroir spécifique des Coteaux du Languedoc par l’INAO en 2005, ses vignerons n’ont cessé de se battre pour obtenir le reconnaissance en AOC pleine et entière Terrasses du Larzac par l’INAO. L’appellation Terrasses du Larzac a été officiellement reconnue par le Comité National de l’INAO du 26 juin.

Carte d’identité de l’appellation

carte des Terrasses du Larzac

Reconnue AOC par le comité national de l’INAO du 26 juin 2014. Attente du décret.
Surface plantée : 400 ha
Rendement autorisé : 45 hl/ha
Cépages autorisés : carignan, mourvèdre, grenache noir, syrah et cinsault.

Une seule couleur : rouge
5 caves coopératives et 60 caves particulières

 

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.