Le Languedoc aborde 2014 avec le vent en poupe.

0

Après des années noires, le Languedoc-Roussillon retrouve des couleurs. Le 18 décembre, le CIVL a dévoilé des résultats encourageants. «Aujourd’hui on récolte le fruit de nos efforts» ont expliqué en substance les membres du CIVL avec l’impression de revenir de loin. «Entre 2005 et 2010, le Languedoc viticole a traversé en silence la pire période de son histoire perdant un vigneron sur deux. Une année, il n’y a même pas eu aucune installation. Je me suis demandé ce qu’on allait devenir » a confié Frédéric Jeanjean président du Conseil interprofessionnel des vins AOC du Languedoc et des IGP Sud de France (CIVL). Depuis trois ans, le vignoble remonte la pente. A preuve, les prix du vrac sont passés de 60 à 100 €/ha en 5 ans. Et l’objectif est d’atteindre les 120/130 €.

languedoc-roquetaillade

A l’origine de cette croissance, en plus des millésimes à petit rendement de ces dernières années, il y a une montée en gamme qualitative. Exit la vieille image de producteurs de vins de table. Aujourd’hui 80% du volume de vin produit est sous signe AOC ou IGP. C’est d’ailleurs l’une des caractéristiques de l’interprofession de fédérer les ex-vins de pays avec les AOC. Certains feront sans doute la fine bouche devant cet amalgame de deux statuts. Mais disons que les vignerons languedociens -indépendants ou coopérateurs- travaillent souvent simultanément en AOC et IGP. Même si ces dernières et notamment l’IGP Oc, est huit fois sur dix le fait des coopératives viticoles incontournables en Languedoc.

La Livinière qui a donné son nom au cru du Minervois éponyme

La Livinière qui a donné son nom au cru du Minervois éponyme

Quant aux AOC, la segmentation à trois niveaux, (Languedoc, Grands Vins et Crus) définie en 2011 semble fonctionner. De même le CIVL a joué à fond la carte «premium» en mettant en place une stratégie visant à vendre à des prix supérieurs à 3€ la bouteille. Cela implique de jouer la régularité afin d’éviter l’effet yoyo sur les prix. D’où une politique de gestion prévisionnelle des sorties. Au CIVL, on explique aussi avoir calculé les volumes à sortir progressivement pour chaque appellation et pour chaque entreprise de façon à maintenir les cours.

1 2
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.