Les droits de plantation maintenus dans la nouvelle PAC

0

La filière viticole et particulièrement les vignerons et syndicats d’AOC françaises peuvent pousser un ouf de soulagement. Après deux ans d’opposition à une fin programmée des droits de plantation qui aurait débouché, selon eux, sur une surproduction et un effondrement des prix, ils ont obtenu satisfaction. Le Conseil des ministres européens de l’agriculture du 25 juin suivant en cela la position arrêtée par le Parlement européen a maintenu les droits de plantation dans la nouvelle PAC.

plantation_gestLe nouveau régime entrera en vigueur à partir de 2016 et devrait courir jusqu’à 2030. Il permettra de gérer les plantations, pour toutes les catégories de vins, avec une limite maximale de croissance annuelle des surfaces plantées fixée à 1%. C’est un plafond. Les États membres auront la possibilité de prévoir s’ils le souhaitent un seuil moins élevé au niveau régional ou national. Bref, si on parle désormais d’autorisations de planter le résultat est le même. N’importe qui ne pourra pas planter n’importe quoi n’importe où.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.