Crémants de Savoie, reconnaissance de l’appellation

0

Ca y est, la Savoie va pouvoir produire du crémant. Le décret a été publié au JO daté du 11 septembre.
Les bulles manquaient sérieusement à la gamme des vins savoyards. Ce faisant la Savoie devient la 8ème région à entrer dans la famille des crémants après Alsace, Bordeaux, Bourgogne, Die, Jura, Limoux et Loire.

 

 

Pour les vignerons locaux, cela ne devrait pas changer grand chose à part l’impression des nouvelles étiquettes. Car ils produisaient déjà leurs effervescents en appliquant les règles du cahier des charges crémants. Soit notamment l’obligation de vendanges manuelles, un élevage de 12 mois au minimum et une cuvée issue des cépages blancs ou noirs avec un minimum de 60 % de cépages autochtones, dont minimum 40 % Jacquère* et 20 % d’Altesse ; pour les 40 % restants tous les cépages autorisés mais un maximum de 20 % de cépages rouges. Les vins ne peuvent être commercialisés qu’à l’issue d’une période de 12 mois minimum à compter de la date de tirage.

Les vignerons savoyards attendent de la reconnaissance de ce crémant un surcroit de notoriété permettant d’asseoir un développement notamment à l’export. La région s’est fixée un objectif de production de 4000 hl.

Les amateurs pourront faire sauter les bouchons des crémants savoyards dès Noël 2015.

A noter que le vignoble de Seyssel n’a pas rejoint l’appellation Crémant par manque de jacquère.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.