Brézème, ni AOC, ni cru, mais un joli vin rhodanien

0

La Vallée du Rhône abrite encore quelques perles rares affichant d’excellents rapports qualité-prix. Ainsi en va-t-il du Brézème. Ce n’est ni un cru, ni une AOC mais une mention adoptée depuis des décennies par les vignerons locaux pour désigner les vins issus de ce vignoble de 33 ha. Brézème, c’est donc un lieu-dit, le nom de ce coteau exposé sud-ouest planté au-dessus de Livron-sur-Drôme ( 16 km au sud de Valence), à l’abri des descentes d’air froid du Vercors.

brezeme_roliere1Ce vignoble limono-argileux est recouvert de galets roulés du Rhône, les mêmes que l’on retrouve ici comme parement des murs des maisons et des domaines.
Ce terroir de Brézème donne à la syrah une expression marquée à la fois par le caractère et l’élégance avec beaucoup de fraîcheur. Un profil rare que l’on ne retrouve que du côté des nobles appellations du nord de la vallée du Rhône. Moins sévère que le Cornas en rouge, le Brézème serait presque aussi joyeux qu’un petit Saint-Joseph. Avantage, il est souvent moins cher.

 

Parmi les bons producteurs de Brézème, on relève le château la Rolière, domaine historique de 8 ha clos, repris par la famille Marchal en 1976. Cas rare d’un domaine détenu par un GFA (groupement foncier agricole) familial constitué d’environ 150 membres de la même famille…

SONY DSC
Converti à la mise en bouteilles depuis 1994, le Château la Rolière produit trois rouges. Le Brézème rouge 2012 100% syrah, vin d’entrée de gamme (7,10 €) a la puissance et le côté épicée de la syrah. Une pointe de rusticité bienvenue le rend très attachant. La cuvée Maurice Marchal 2012 (8,70€) élevée un an en futs de chêne développe un profil plus délicat. Le boisé modéré lui apporte quelques notes vanillées. Elle permet d’envisager une garde de 4 à 5 ans. Il en va de même pour la cuvée « Onze de Cœur »(9,70 €) plus structurée.

Château de la Rollière, Brézême

Château de la Rollière, Brézême

Côté blancs, l’assemblage de roussanne et de marsanne (7,40€) fait preuve d’une complexité séduisante avec son nez d’arômes pâtissiers (brioche et mie de pain) et une bouche plutôt charnue marquée par des notes de fruits secs. Le Château la Roliere produit, également une cuvée 100% viognier. En 2013, elle n’a pas été mise en bouteille car les jus en cuve n’ont pas donné satisfaction. Un sacrifice qui témoigne d’un souci du maintien d’un haut niveau de qualité qui n’est pas si fréquent.

 

En savoir plus sur le Château la Rolière

 

 

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.