St-Estèphe, l’AOC

0

La plus septentrionale des appellations villageoises du Médoc compte environ 1300 ha de vignes et produit autour de 10 millions de bouteilles par an, pour l’essentiel sur le territoire de la commune du même nom. Les vins de St-Estèphe sont réputés pour leur côté « terrien » voire rustique. Ce qui signifie surtout qu’ils sont un peu rudes et tanniques dans leur jeunesse mais vieillissent de manière excellente. Cette réputation n’est sans doute pas usurpée et tient probablement au fait que les sols sont ici plus argileux, plus lourds qu’ailleurs, tout en étant à dominante de graves. Toutefois, la domination progressive du merlot dans l’appellation, au détriment du cabernet-sauvignon tend à relativiser cette impression générale et l’on constate que les vins de St-Estèphe ont acquis depuis une génération, un caractère plus souple et fruité qu’autrefois. Il n’en reste pas moins que l’on trouve ici de grands vins de garde, bien charpentés, qui mettent un certain temps à s’ouvrir et ne se révèlent vraiment qu’au bout de 8 à 10 ans, avec un potentiel de 25 à 30 ans de garde pour les meilleurs millésimes.

carto-medocCe sont des vins généralement assez acides et fermés dans leur jeunesse mais qui, en évoluant prennent de délicats arômes de violette, de grillé, d’épices et de vieux cuir. Ils conviennent bien aux plats de gibier à poils ou à base de truffe.

 

L’appellation compte cinq crus classés :
Château Cos d’Estournel et château Montrose (2eme gcc)
Château Calon-Ségur (3eme gcc)
Château Lafon-Rochet (4eme gcc)
Château Cos-Labory (4eme gcc).

Les principaux crus bourgeois de St-Estèphe sont

Château Le Boscq
Château Le Crock
Château Lilian-Ladouys
Château Meyney
Château Les Ormes de Pez
Château Phelan Segur
Châtau Tour de Pez
Château Tronquoi-Lalande

J-M.B

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.