AOC Margaux

0

La plus méridionale des appellations du Médoc est tellement connue qu’elle est devenue un prénom. Féminine ? Sans doute. C’est du moins sa réputation si l’on accepte le préjugé selon lequel féminité serait synonyme de douceur… ou de caprice. A voir. 
Répartie sur les communes de Margaux, Arsac, Soussans, Cantenac et Labarde, l’AOC Margaux couvre environ 1400 ha exclusivement constitués de croupes graveleuses sélectionnées pour leur côté sablonneux, gage de pauvreté du sol et d’une nécessaire souffrance de la vigne pour qu’elle donne le meilleur. Ici, comme à Saint-Julien, le cabernet-sauvignon demeure majoritaire, même si le merlot progresse.

SONY DSC

SONY DSC

On dit aussi qu’à Margaux, les conditions climatiques sont déterminantes et que les écarts entre les millésimes y sont plus prononcés qu’ailleurs. D’où le caractère capricieux sus-mentionné.
Le bouquet, la finesse, la complexité des Margaux sont leurs principales caractéristiques lorsque les raisins sont récoltés à bonne maturité sur les meilleurs terroirs. Mais dans les millésimes difficiles, leur qualité s’en ressent sans doute davantage qu’à Pauillac, Saint-Julien ou Saint-Estèphe. Les grands Margaux sont d’irremplaçables compagnons pour la grande cuisine, notamment les viandes rouges ou volailles rôties, le gibier à plume les ris de veau aux morilles, le foie de veau poellé.

Tout ceci pour dire que Margaux est une appellation exceptionnelle, ce qui explique que l’on y rencontre le plus grand nombre de crus classés qui y sont au nombre de 22 :
Château Margaux (1er gcc)
Châteaux Rauzan-Segla, Rauzan-Gassies, Durfort-Vivens, Lascombes, Brane-Cantenac (2eme gcc)
Châteaux Giscours, Kirwan, Issan, Malescot-St-Exupéry, Desmirail, Palmer, Cantenac-Brown, Ferrière, Boyd-Cantenac, Alesme-Becker (3eme gcc)
Châteaux Prieuré-Lichine, Marquis de Terme, Pouget (4eme gcc)
Châteaux Dauzac et Dutertre (5eme).

Cette abondance de grands crus est l’objet de polémiques sans fin sur la pertinence du classement lui-même comme sur le périmètre initial des propriétés en comparaison de leur périmètre actuel. Mais cela vaut aussi pour les autres appellations.
Sans compter que l’appellation compte aussi quelques excellents crus bourgeois :

Château d’Angludet
Château La Gurgue
Château Monbrison

Les seconds vins des crus classés ne sont pas en reste :
Pavillon rouge de Château Margaux
Chevalier de Lascombes
Brio de Cantenac-Brown
Jacques Boyd
Baron de Brane
Alter Ego de Palmer
Ségla

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.