AOC Saint-Joseph, rive droite, rive ardéchoise…

0

Saint-Joseph, l’Ardéchois.

Les Jésuites ont eu le temps de lui donner son nom avant d’être expulsés de France en 1764. Preuve que les qualités de ce vin délicat n’avaient pas échappé à ces clercs érudits. Auparavant on l’appelait le « vin mauve ». C’est d’ailleurs l’appellation que Victor Hugo utilise dans les Misérables lorsque l’évêque Myriel offre l’hospitalité à Jean Valjean.

st_joseph_paysageSONY DSC

Le Saint-Joseph a pris racine à Tournon et s’est étendu à la fois vers le Nord et le Sud en agglomérant des vignobles sur une bande d’une longueur de 50 km sur la rive droite du Rhône. Il y eut un moment où cette diversité fut perçue comme dangereuse pour son identité, tant l’appellation, reconnue en 1956, recouvrait des expressions diverses, du petit vin fruité et gouleyant au vin de garde plus austère et complexe. Les vignerons du cru entreprirent donc dans les années 90 de resserrer la zone d’appellation et de lever le pied sur les droits de plantation.

st_joseph_paysag2

Côté sol, le dénominateur commun ce sont bien les pentes vertigineuses de ces coteaux exposées sud-sud est. Elles font perdre des litres de d’eau aux vignerons. Sur le plan géologique, on relève des sous-sols granitiques, des éboulis calcaires et parfois trouver également des mélanges de sable, de limon et d’argile. Dans ces derniers cas, les risques de ravinements et de coulées de boues après plusieurs jours de pluie peuvent se concrétiser. Heureusement, les longs pieds de syrah savent s’ancrer profondément dans les sols.

Côté rouge, ici aussi, l’expressivité de la syrah peut s’avérer redoutable pour peu que la vinification soit bien conduite, notamment avec des pigeages réguliers. Un élevage en barriques est souvent bienvenu pour arrondir les angles. Avec des prix autour de oscillant de 12 à 20 €.
Les blancs ne représentent que 10% de la production. Ils sont réalisés à partir de marsanne, cépage identitaire de la région d’Hermitage. On l’assemble parfois assemblé à de la roussanne. On peut trouver de jolies choses minérales mêlant arômes d’abricot et de pêche et à des prix intéressants, de l’ordre de 12€.

Carte d’identité de l’appellation

carto_rhonePSurface du vignoble : 1200 ha 
Production : 40 000 hl (2013) 
Date du décret : 1956
Rendement de base : 40 
Année du décret : 1956
Nombre de viticulteurs : 130

Cépages : Syrah, pour les rouges représentant 90%,
Marsanne (cépage identitaire) et roussanne pour les blancs- (10%)

Portrait d’un vigneron : Fabien Bergeron

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.