AOC Rasteau

0

Rasteau, du nom d’un village proche de Cairane est un vignoble qui produit deux vins d’appellation. D’une part, un Vin Doux Naturel, travaillé dès 1935 reconnu en 1944, et aujourd’hui consommé de façon confidentielle. D’autre part, un vin rouge tranquille réputé notamment dans les bons bistrots à vin, et qui finalement été reconnu comme cru méridional des Côtes-du-Rhône en 2010 par l’INAO.

Ainsi le rasteau rouge est un vin concentré, épicé et fruité. Au palais, il apparaît moins austère que que ses voisins, gigondas et vacqueyras et il est idéal avec une daube provençale ou un civet de lièvre. Son terroir, à 350 m d’altitude, souvent recouvert de galets roulés, lui assure une très belle expression d’une grenache.

Son statut de « benjamin » des crus méridionaux le rend un peu moins cher que ses aînés sur les cartes des vins. Mais la reconnaissance par l’INAO n’a pas fait le bonheur des vignerons de Rasteau et notamment ceux de la Cave. La surface de production de l’appellation a baissé de 10% et le rendement maximum est passé de 42 à 38 hl/ha. Impossible, compte tenu de la conjoncture, de compenser ce manque à gagner par une augmentation des prix. C’est la Cave de Rasteau qui est l’un des principaux producteurs puisqu’elle représente 60% de la production de l’appellation.

Le village de Rasteau

Le village de Rasteau

L’INAO alors même qu’il reconnaissait le cru rouge tranquille a ajouté quelques mentions pour les vins doux naturels Rasteau, « ambré », « blanc », « grenat », « rosé » ou « tuilé ». De quoi susciter la perplexité de l’amateur par une complexité accrue. Il n’empêche, la Cuvée Signature de la Cave de Rasteau élaborée uniquement à partir du grenache noir et issue de vignes âgées de 50 à 90 ans avec un rendement maximum autorisé de 30 hl par hectare, soit moins d’une bouteille par souche, est tout le contraire d’un vin pâteux et lourd. Au contraire associant fraîcheur et notes de cacao, il est constitue un assemblage parfait avec nombre de desserts chocolatés.

carto-cotedurhone-sudCarte d’identité de l’appellation
Surface du vignoble en production : 938 ha 

Date du décret : 1944 pour les Vins doux naturels

novembre 2010 pour le vin rouge tranquille
Production 2013 : 26 824 hl
Rendement : 29 hl/ha

130 vignerons dont 60% œuvrent pour la coopérative

Cépages : Pour le rouge tranquille : 
Rouges : grenache (principal), mourvèdre, syrah ;
– Cépages accessoires : bourboulenc , camarèse, cinsaut N, clairette B, clairette rose, counoise, grenache blanc, grenache gris , marsanne, muscardin , piquepoul blanc, piquepoul noir , roussanne , terret noir, ugni blanc, viognier . Pour les Vins doux naturels :
-grenache, grenache gris , grenache blanc .
– Cépages accessoires : bourboulenc , clairette, counoise , grenache blanc, marsanne, marselan, piquepoul noir, roussanne, vermentino, viognier 

 

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.