AOC Cassis, le vin des calanques

0

Situés à 20km de Marseille, les cépages de l’AOC Cassis sont, en majorité, cultivés en terrasse entre 10 et 150 mètres d’altitude et se trouvent à l’abri des caprices du Mistral grâce aux hauteurs environnantes. Cassis a été la première commune en France à bénéficier de ce classement (décret du 5 mai 1936), signe de la reconnaissance et de la valorisation de la haute qualité de ses vins.

Les blancs, marque de fabrique de l’appellation, sont ronds et gras. Ils présentent des arômes complexes et des notes florales. Ils sont particulièrement aptes à la garde. Les rosés sont clairs, fins et fruités grâce au cinsaut. Les rouges, issus majoritairement du grenache, ont du caractère. Ils ne représentent cependant qu’une minorité de la production.

Si les vins de Bandol et de Cassis ne représentent qu’une infime partie de la production viticole provençale, ils n’en demeurent pas moins des précurseurs en matière d’AOC et leurs noms est synonyme d’élégance et de qualité.

Avec Elodie Lopez

Carte d’identité de l’appellation Cassis
Superficie du vignoble : Environ 200 ha sur la seule commune de Cassis, Bouches-du-Rhône.
Volume de production : 8 000 hl (2% de rouge, 27% de rosé et 71% de blanc)
Rendement moyen : 45hl/ha
Cépages principaux : Grenache pour les rouges, cinsaut pour les rosés , clairette, ugni blanc, marsanne, bourboulen pour les blancs.

Filière viticole : 13 caves particulières

Reportage chez un producteur, le Clos d’Albizzi

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.