Salon des vins de Loire 2011, bonnes friandises ligériennes

0

Pour sa 25e édition, le Salon des Vins de Loire a attiré plus 9000 visiteurs, – grosso modo le même nombre que les années précédentes. Mais à écouter certains exposants, le rendez-vous ligérien n’est plus ce qu’il était en termes de retour sur investissement. Et pourtant, l’image de la Loire et sa diversité bachique, en couleurs et en cépages, en tranquillité ou en effervescence, incitent bien des étrangers à faire le pèlerinage angevin.

En revanche, on n’y croise pas beaucoup de restaurateurs parisiens. Comme si Paris continuait à se détourner de la Loire. Dommage, car à côté de la grosse cavalerie des négociants obnubilés par le quantitatif, le salon permet de dénicher d’authentiques vins de comptoirs et de copains à des rapports qualité d’autant plus intéressants que Paris n’est pas si loin… Ainsi à côté des nobles bonnezeaux, des petites appellations comme l’AOC Coteaux du Giennois ou Orléans, sans oublier des perles cachées du côté du muscadet ou des valeurs sûres du côté de Chinon et Saumur, autant d’aimants pour son comptoir…

loire2011_salon

 

Un orléans sorti de la Grand’Maison

Vin d'Orléans Grand'Maison

Vin d’Orléans Grand’Maison

Les vignerons de la Grand’Maison, petite coopérative créée en 1931, ont porté la création de l’appellation orléans en 2006. La production a décru, mais s’est accompagnée d’un accroissement de la qualité de ces crus. L’orléans rouge de la Grand’Maison, friand et fruité (80% de pinot meunier pour 20% de pinot noir) est le vin de copain idéal. Et à 4,50€ la bouteille en prix public on ne risque pas de se ruiner. Depuis 3 ans, la coopérative vinifie en bio la production de 10 ha avec une cuvée baptisée « Red Bouche ».
En blanc, la coopérative vous sort un petit chardonnay 100% franc et flatteur. Lui aussi à 5€ la bouteille, on peut se demander pourquoi on n’en trouve pas plus dans les bistrots de Paris.

Autre déclinaison des orléans, l’orléans-cléry à base de Cabernet franc. Celui de Valérie Deneufbourg, une des vigneronnes les plus dynamiques de l’appellation vaut le détour. Il offre un beau nez de fruits noirs et une bouche ample et enjôleuse.

 

Chinon du domaine du Colombierchinon_vin
Cinq générations que l’on fait du chinon au domaine du Colombier ! Cela autorise un bon retour d’expérience. Voilà donc un chinon comme on l’aime dans la tradition qui aurait plu à Rabelais. Un beau nez de fruits rouges et en bouche un friand honnête, franc et rond. Mention spéciale pour la cuvée de la Roche Brobeau. 6,20€.

www.chinoncolombier.fr/accueil/

 

 

 

 

cheverny_MaisonUn cheverny blanc Maison
Chez Jean Maison, on travaille le cheverny avec constance depuis quatre générations. Ainsi sait-on produire des choses subtiles et élégantes avec un nez mêlant agrumes et fleurs blanches comme ce cheverny blanc médaillé d’or aux Ligers 2011. Bien mérité pour ce bel assemblage de sauvignon (65%) et de chardonnay .
Compter : 5,90€ HT pour le CHR

www.domainemaison.com/

 

 

 

 

saumur_ackerlanSaumur-champigny, un « secret » signé Ackerman
Pour son bicentenaire, la Maison Ackerman a concocté un saumur-champigny baptisé Secret des Vignes plutôt souple et friand. Un saumur-champigny composé à 100% de cabernet franc, idéal pour une franche complicité avec une assiette de charcutaille.
à 12,90€

 

 

 

 
Muscadet du Domaine des Tilleuls

muscadet_tilleulVoilà un joyeux vin de copains, un muscadet bien travaillé qui oublie son côté sec et acide pour aller vers le fruit. Un muscadet très frais enjôleur. Avec des prix départ caveau à partir de 3,30€ la bouteille, on peut stocker quelques munitions. Il faut dire qu’au domaine des Tilleuls, la famille produit du muscadet depuis cinq générations. Les années 2009 et 2010 se sont révélées comme de très belles années. Elles font oublier 2008, annus horribilis en muscadet avec un coup de gel diabolique et un coup de poignard dans le dos de certains négociants aux dires des producteurs.

http://domainedestilleuls.fr/

 

 

Côteaux du Giennois de Quintin Frères

giennois_loireSur cette petite appellation ligérienne tenue par une quarantaine de vignerons, les Quintin exploitent une petite dizaine d’hectares depuis 1991. Le Liger d’or décroché pour le sauvignon n’est pas immérité pour ses arômes floraux et d’agrumes et en bouche la fraîcheur et la minéralité. 5,80€.

En savoir plus

 

 

 

 

fil_de_ferLoireInsolite un « Fil de fer » comme élément marketing chez Sauvion.
Le « Fil de fer » ou comment ferrer les « néo limonadiers » en remplissant de vin IGP des bouteilles de limonade. Pourquoi pas après tout, si c’est drôle et que le vin reste buvable. Evidemment, on paye le marketing et le fil de fer avec un vin plus cher. La bouteille de Chardonnay à 5€ ou le merlot à 3,50€ prix CHR, le met bien au-dessus du marché.

http://fr.sauvion.com/

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.