Le Fronton Domaine du Roc d’Eric Ribes

0

Le domaine du Roc est une référence pour les vins de Fronton. Les frères Ribes ont repris en 1990 les rênes de ce domaine paternel acquis en 1975 mais plombé par les dettes. « On a commencé avec un prêt étudiant.»explique Frédéric. Cette terre de 19 ha avait vu passer une dizaine de propriétaires en soixante ans. Le sol avait souffert d’être gavé d’intrans chimiques parfois très nocifs et des pieds taillés au petit bonheur la chance. Heureusement leur père avait commencé à replanter.

Dès le départ, Jean-Luc et Frédéric Ribes savaient ce qu’ils voulaient faire : un vin de caractère avec de la matière. Un vin travaillé dans le respect de la terre d’autant plus important qu’ici dans cette plaine frontonnaise entre Tarn et Garonne, c’est le sous-sol avec ses boulbènes graveleuses qui fait la différence
Les frères Ribes ont une taille qui leur est propre, un enherbement de règle depuis longtemps et une main légère sur la bouillie bordelaise. Côté vinification, une licence en biochimie a permis à Frédéric Ribes d’éviter les excès et les “conseils“ souvent excessifs en matière de soufrage des vins.
front_ribes2Au fil des années de travail et de patience, leurs efforts ont payé. Leur domaine du Roc, quels que soient ses millésimes et ses cuvées, est reconnu pour sa constance à produire des vins typés et envoûtants -en tout cas pour ceux qui aiment les vins de soleil avec fruits rouges bien mûrs, des épices et de l’épaisseur…

Trois cuvées rouge : Classique, la réservée et le Don Quichotte

Le Roc Classique
La négrette est à 60%, la syrah à 25% et le cabernet à 15%. Un vin simple pas sophistiqué qui accompagnera le porc grillé ou la volaille. Pas de levures exogènes, la cuve en béton permet une bonne conduite de la fermentation.
Classiques : 4,7€

Don Quichotte
(60°% négrette, et 40% syrah)
Un clin d’œil à Cervantés en réaction à cette inflation des titres de noblesse qui fleurissent parfois sur les étiquettes y compris dans le frontonnais et un pied-de-nez lancé à l’INAO qui souhaitait faire retirer la syrah de l’AOC Fronton à la fin des années 90. Lancé en 95, leur Don Quichotte passe 18 mois dans de vieux foudres ce qui évite de leur donner le côté boisé. Idéal avec des plats un peu relevés et épicés.
Don Quichotte 2006 : 7,85€

Cuvée réservée
(50% négrette, 25% Syrah, 25% cabernet)
La meilleure du Roc,
Elle séjourne dans les barriques durant 18 mois, et donne un rouge charnu qui laisse de belles larmes sur les verres. Un rouge franc à qui il faut laisser le temps de dévoiler sa vérité. En revanche, au premier dîner avec un plat un peu riche, à condition qu’il ait été décanté, c’est une merveille.
Pas futile, sa négrette sait se faire capiteuse, lui donner ce corps et cette élégance et surtout le lendemain, on peut repartir d’attaque sans maux de tête
Cuvée réservée 2004 : 6,4€
Domaine le Roc
61, route de Toulouse –
31620 Fronton
tél. 05 61 82 93 90

Où peut-on le boire à Paris ?
Chartier Paris 9
Juvénile’s Paris 1er
A la Bonne Franquette, Paris 18

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.