Reportage chez Nicolas Feuillatte

0

feuillate_paysage

C’est un outil industriel peu banal planté dans la campagne à quelque encâblures d’Epernay. Ici on ne produit pas du coca, mais du champagne. 22 millions de bouteilles en 2010. Ouf !  la massification des flux n’a pas pour autant fait disparaître les gestes inhérents à l’élaboration du champagne… Et si les robots sont les mêmes que chez Peugeot ou Audi, en revanche, question stock, ce n’est pas vraiment le flux tendu… Plutôt le contraire ! Ici, 90 millions de bouteilles vieillissent tranquillement parfois jusqu’à douze ans dans leurs caves de béton.

Dosage, assemblage, tirage, habillage…Le Centre Vinicole de Chouilly Nicolas Feuillatte, créé en 1972 comme un outil de stockage à la suite d’une récolte surabondante de 1970 s’est transformé en outil de vinification dans les années qui ont suivi. Sans tomber dans l’emphase, Nicolas Feuillatte, demeure l’une des belles concrétisations de la démarche collective des vignerons champenois. Seule la réalisation d’un outil industriel de pointe et le recours à des dizaines de robots a permis d’arriver à ces résultats. Les chiffres donnés durant la visite du centre qui reçoit plus de 10 000 visiteurs/an sont étourdissants. Parfois trop…

feuillate_vendang

En 2010,   sur les  22 millions de bouteilles produites 8 millions étaient destinés à la marque Nicolas Feuillatte. Pour le reste, le Centre assure une prestation du service pour les vignerons, soit de A à Z de la fermentation jusqu’à l’habillage de la bouteille, soit simplement la première fermentation au vieillissement. A l’adhérent de récupérer ses bouteilles et d’assure leur remuage et leur habillage.

1 2 3 4 5
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.