Le Mas Gourdou

0

Comme un croc transperçant la plaine, le Pic Saint Loup ne se rate pas dans le paysage languedocien. Il marque le début du relief cévenol. Encore sous l’appellation Coteaux du Languedoc – pour peu de temps promet-on sur place ! -, les vignerons du Pic Saint Loup ont réussi en peu de temps à se faire une bonne réputation sur les tables et les comptoirs de France.
Un travail sur la qualité –taille sévère, palissage et limite à 40 hl/hectare-  et surtout une véritable solidarité entre vignerons ont permis au Pic Saint Loup d’accéder à la notoriété. Ce succès d’estime lui permet d’échapper à la crise qui frappe bien des vins du Languedoc.

Parmi la cinquantaine de domaines et de coopératives sur place, le Mas Gourdou à Valflaunès peut être un bon choix pour ceux qui aiment les petits vignobles jeunes. Les premières bouteilles du Mas Gourdou remontent à 2001. Une petite production de 15 000 bouteilles avec deux rouges et un blanc. Ici, la vendange est manuelle.

mas-Gourdou_cave
«Le vin ne se fait pas dans les caves mais dans les vignes,» professe Jean-Claude Thérond, fondateur du Mas Gourdou. Ainsi  réserve-t-il pour sa cuvée haut de gamme la production des parcelles de ses éboulis calcaires des coteaux adossés à la falaise. A la Syrah et au Grenache, il apporte du Mourvèdre qui lui donne sa tanicité et son goût animal. Du coup, ses cuvées 2002 et 2003 seront parfaites pour accompagner tout un repas avec une prédilection pour les viandes de bœuf rôti.

Mas Gourdou
Thérond Jean-Claude
04 67 55 30 45
email : jtherond@masgourdou.com

En savoir plus sur le Pic Saint-Loup 

Au niveau du climat, le vignoble du Pic Saint Loup adossé à la falaise sur 25 km. Elle bloque les embruns maritimes et réserve des hivers très froids qui font la particularité de ce vin languedocien que l’on peut parfois confondre avec un côte du Rhône.
L’appellation Pic Saint Loup ce sont des assemblages de syrah à 70%, de grenache et de mourvèdre.

 

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.