L’Ilarria, un irouléguy bio d’influence nippone

0

A écouter Peio Espil, le pays basque n’est pas si humide que cela. «S’il est si vert, c’est qu’il pleut beaucoup en hiver et au printemps, ce qu’il faut craindre ce sont les orages de mai.» Mais son vignoble de 10 ha d’Ilarria -certifié bio depuis 1999- est un domaine planté sur de vieux coteaux en terrasses de sols argilo-calcaires, ce qui favorise l’évacuation des eaux.
Masanobu Fukuoka est le maître à penser de Peio Espil. Il a absorbé tous les ouvrages de ce penseur japonais qui a défendu la théorie d’une agriculture naturelle sans engrais. «J’ai appliqué sa méthode sur mes vignes. Il ne s’agit pas de les forcer, il faut qu’elles développent seules leurs racines. On ne travaille pas les sols, on laisse faire la nature avec un enherbement total. On fauche en été quand l’herbe est presque à l’état pailleux. On broie et cela pénètre le sol. De même, les chèvres paissent dans nos vignes et les insectes enfouissent leurs fientes. On met de faibles doses de cuivre, on en met peu et pas sur tous les rangs afin d’éviter de tasser les sols. Autour de chaque parcelle, on a laissé des îlots en friches, des sortes de garrigues qui sont des refuges pour les prédateurs de nos prédateurs (cicadelles etc…) Ainsi la plante se défend de toutes les maladies

irouleguy_ilarria

Résultat, des petits rendements de l’ordre de 25hl/ha, un blanc superbe frais et beurré à la fois. Quant au rouge, baptisé Maïos (70% de cabernet franc, 25% de tannat et 5% de cabernet sauvignon) avec une vinification de huit mois alternant cuve et barrique, on est face à un vin joyeux et rond. Le haut du panier étant la cuvée Bixinto (Vincent) en basque avec 50% de tannat et deux années pleines en barrique. Une puissance dans la bouche et dans le fruit qui est un hommage à la terre basque.

Iroulegy sur les 240 ha de l’appellation 25 sont en bio

Ilarria – 64220Irouleguy – Peio Espil – Tél : 05 59 37 23 38

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.