Château Couhins, pessac-léognan colbertien

0

Château Couhins, Pessac LéognanLe Château Couhins est un domaine de 30 ha appartenant à l’Etat depuis 1968. Longtemps, belle référence dans les Graves, le domaine a pourtant connu une décadence dans les années 60. Après avoir été affermé à André Lurton qui a gardé 2 ha, l’INRA a restructuré les 25 ha en replantant les cépages les plus adaptés au terroir.

Ainsi, les coupes de graves qui emmagasinent la chaleur sont plantées de cabernet sauvignon, tandis que le sauvignon s’épanouit sur les terroirs argilo-calcaires sauvignon. Quant aux pieds de cabernet franc et petit verdot, ils font leur vie dans les sols sablo-graveleux. Les vendanges sont manuelles et les équipements sont du dernier cri : table vibrante, machine de tri optique, convoyeur montant le raisin dans les cuves pour limiter au maximum les triturations, fouloir à deux rouleaux. Bref, tout est fait pour obtenir la meilleure extraction de la meilleure matière.

Château Couhins, Pessac Léognan

Château Couhins, Pessac Léognan

Ah… s’il en allait ainsi de tous les établissements publics… Pour un peu on parlerait d’un vin colbertien. 120 000 bouteilles en deux couleurs sortent des chais de Couhins chaque année. Elles sont prises en main par le négoce classique bordelais et exportées dans le monde entier. De quoi assurer une autonomie financière à Couhins. Avec lui, l’INRA s’est donné pour objectif d’être une vitrine de l’innovation en viticulture. Ainsi a-t-il initié une méthode d’analyse de la chlorophylle des feuilles. Elle permet d’observer les écarts de maturité sur une même parcelle et donc de piloter la vendange au plus juste pour obtenir les maturités optimales. Des domaines comme le Château voisin Smith Haut-Lafitte ont eu recours à cette analyse. C’est ici également que les techniques de confusion sexuelle destinées à éloigner les ravageurs ont fait l’objet de recherches en collaboration avec BASF. A quand le Château Couhins aussi bio que beau ?

Pessac_couhins_bouteille

Sélection : Château Couhins Blanc 2012
Voilà un sauvignon bien droit et minéral où percent des notes de pêches banches.
(25€)

Couhins rouge 2010
Cet assemblage de 55% de merlot, de 35% de cabernet sauvignon et de 10% de cabernet franc fait preuve d’un nez puissant, très expressif qui laisse passer des notes boisées. En bouche, les tannins sont très mûrs et le fruit opulent. Mieux vaut l’oublier en cave durant 10 ans au moins.
Environ 20€.

http://chateau-couhins.fr/

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.