Le Champagne Mercier s’offre un relooking de sa marque

0

mercier_etiquete-1Le champagne Mercier s’offre une nouvelle identité de marque. Il s’affirme anticonfomiste tout en essayant de demeurer fidèle aux principes de son fondateur. Eugène Mercier, génie du marketing et de la « pub » de son temps, à l’origine du premier film publicitaire avec les frères Lumière, avait souhaité un champagne démocratique et accessible à tous. Sacré défi, au fil des décennies, ce champagne s’était banalisé sur les linéaires au point de devenir une marque vieillote. Dans le giron du N°1 mondial du luxe, entre Moët, Veuve Clicquot et Krug, son positionnement n’est pas simple. Entre son côté populaire et l’élitisme de LVMH, c’est un sacré paradoxe que doit assumer l’ambassadeur de la marque, Emmanuel Mercier, 4ème génération (ci-dessous), recruté pour donner à la marque cette légitimité historique à défaut d’image de luxe.

mercier_afficheAvec son relookage, les responsables du marketing de LVMH tentent pour Mercier une stratégie centrée sur les trentenaires urbains, amateurs d’un champagne pas compliqué, à boire à la maison ou… au bistrot. En fait, il s’agit plutôt des petites brasseries chics comme Vagenende sur le boulevard Saint-Germain façon d’avoir aussi la caution CHR. Ils ont du être aiguillonnés par les succès de Nicolas Feuillatte qui justement fait un carton sur ce type de cibles.

1 2
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.