Aimé Cougoureux, patron de Ma Bourgogne

0

Son truc à lui, ce sont les vins du beaujolais. Des vins pas filtrés, pas soufrés. «Des vins qui donnent l’impression que l’on est en train de croquer le raisin » ainsi que l’explique lui-même Aimé Cougoureux patron de Ma Bourgogne dans le Marais.

Pour appuyer ses dires, il vous tire de derrière le comptoir une bouteille de Morgon à la robe rubis vraiment trouble d’apparence. Et pourtant le breuvage se révèle aussi clair qu’un matin de printemps triomphant une fois la première gorgée avalée. Du fait de leur absence de soufre, ces vins là n’en ont que pour quelques semaines avant de tourner. C’est sans doute ce côté éphémère comme le bonheur qu’Aimé apprécie.

Ma Bougogne Place des Vosges

Ma Bougogne Place des Vosges

Son bistrot, Ma Bourgogne, est l’un de Paris à proposer le plus de références de vin au verre. Les bouteilles ouvertes ne sont pas posées sur les étagères chauffées par les néons. Au contraire, Aimé Cougoureux prend bien soin à les mettre au frais, pour que chaque vin en verre donne le meilleur de son potentiel. L’amour du vin se reconnaît surtout dans des petits gestes comme ça.
Evidemment, le bonhomme ne s’approvisionne pas dans les grands réseaux. Deux fois par an, Aimé Cougoureux part en expédition dans les vignobles. Une fois c’est en Bourgogne, une autre fois dans le Sancerrois. Ce sont presque ses seules vacances, celles pour lesquelles, il abandonne volontiers sa chère Bourgogne.

Mais attention, question vins, le bonhomme en connaît un rayon y compris chez les grands vins de garde. Mais là aussi, il ne jure pas que par le Bordeaux. Il vous citera des grandes surprises de l’Hérault comme les Terrasses d’Elise du Moulin de Gassac ou le Domaine de Viranel, du côté de Saint-Chinian. « Ces vignobles ne dépassent pas 25 hecto à l’hectare sur des veilles vignes de grenaches et de syrah. Le résultat est incroyable. Ainsi, ces vins n’ont rien à envier aux grands Bordeaux. Mais ces bouteilles, je les réserve aux connaisseurs car c’est du grand art.»

Ma Bourgogne, Paris 4ème

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.