Les cuvées fruitées des jolis primeurs

0

Ils ne sont plus très nombreux à fêter l’arrivée des primeurs, ces vins IGP (ex-vins de pays) qui peuvent être commercialisés dès le 3ème jeudi d’octobre. D’après certains, si ces premiers vins de l’automne ont du plomb dans l’aile, cela vient des grandes surfaces qui, à la mi-octobre, en sont encore à solder les invendus des foires aux vins sur leurs linéaires.

SONY DSC

Dès lors, peu de place pour les primeurs. Sauf au comptoir des bistrots. Et sur ce point-là,   les vignerons gascons de Plaimont et les vignerons ardéchois -soutenus par France Boissons- continuent de jouer la carte des primeurs. Ces petits vins de copains à prix très doux ne se haussent pas du col, mais ils raffermissent l’amitié, et leur souplesse dénoue l’esprit en nous rappelant que le raisin est d’abord un fruit.

colombelle_bouteilleDu côté des Gascons de Plaimont, la blanche Colombelle ( de 4 à 4,50€* chez Nicolas) continue de séduire les palais – surtout féminins-. Ainsi baptisée grâce au colombard qui rentre à 80% dans son assemblage, le reste étant aloué au sauvignon, Colombelle a profité d’un lancement musical remarqué dans quelques bistrots de la Bastoche.
Un vin très bien travaillé dans le Gers sur 250 ha de parcelles. Notes de fruits blancs et arômes de pamplemousse rosé, Colombelle 2011 déploie encore davantage cette année son potentiel aromatique du fait d’un été où les journées chaudes ont succédé à des nuits très fraîches.
Alors que la sinistrose fait rage, on notera la percée de Colombelle vers l’Asie (Thaïlande et Cambodge) et en 2012 vers le Japon, le Laos et Singapour. Tant il est vrai qu’en matière de saveurs, Colombelle se marie à merveille avec les cuisines asiatiques.

 
ParadisGascon2011RougeCôté rouge, Plaimont a sorti son Paradis Gascon (merlot à 85% et cabernet franc à 15%) sur le fruit rouge et le lacté, bouche ample et charnue. Idéal pour tenir tête à une planche de charcuterie.

modestine orelie Du côté des Ardéchois,  la blanche Orélie (3,50 €) mélange de sauvignon à 85 % et de chardonnay est à recommander à tous ceux qui cherchent à concilier fraîcheur, agrumes et légèreté.

En en rouge, Modestine (3,30 € ) ronde et  joyeuse comme une groseille coquine blottie contre une cerise. Preuve que le joyeux gamay d’Ardèche n’a pas dit son dernier mot.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.