« L’élémenterre » et « l’essenciel » de Haut-Gléon

0

Cela bascule de plus en plus en bio dans le Languedoc et pas simplement chez les petits producteurs. Exemple avec le Domaine Haut-Gléon situé à l’est des Corbières, sur le terroir de Durban, à dominante argilo-calcaire. Ce domaine de 40 ha a obtenu la certification en agriculture biologique en 2011. L’occasion de communiquer sur deux nouvelles cuvées : « l’élémenterre » et « l’éssenciel ».
Cette approche un chouïa marketing commence par une bouteille mince et un bouchon en verre. Un joli flacon qu’on n’a pas envie de jeter.

gleonEn rouge, « l’élémenterre », AOC Corbières 2010 ( assemblage de grenache noir à 45 %, de carignan à 30 % et de syrah à 25 %) séduit le palais. Le travail a été soigné à la vigne -vendange et tri manuel pour un petit rendement de 28 hl/ha. En chai, une macération de trois semaines et une vinification en cuve inox avec maîtrise des température. Du coup, cet « élémenterre » se distingue de bien des corbières. Au nez, il laisse percevoir des arômes complexes, des notes florales, mais aussi des pointes de pruneau et de cacao. En bouche, il est un peu déroutant car sa maturité n’apparaît pas forcément très structurée ce qui le rend facile à boire. On y revient aisément pour sa fraîcheur et ses notes de réglisse.

« L’essenciel » AOC Corbières rosé 2011 (assemblage de syrah à 55 %, de grenache noir à 25 % et de carignan à 20 %) fait partie de ces rosés minéraux, et épicés plutôt sec mais avec de l’ampleur. A table, c’est un bon camarade pour accompagner quelques brochettes bien épicées.

Prix TTC départ cave
7,50 euros
Circuits de distribution
Cavistes, CHR

Domaine de Haut-Gléon
11360 Villesèque-des-Corbières
Tél. 04 68 48 85 95
www.hautgleon.com

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.