Une Belle Poule chinonaise

0

Le chauvinisme bistrotier-bachique offre parfois des belles occasions de fiestas. Ce fut par exemple le cas le 1er juillet à la brasserie la Belle-Poule. Ce soir-là une sorte de « mafia » chinonaise réunissait vignerons et patrons de bistrots originaires du village de Cravant les Coteaux pour honorer un vigneron… rhodanien, plutôt réputé Michel Chapoutier … Pascal Ranger, patron de la Belle Poule et de dizaines de brasseries de la capitale, s’était joint à son ami d’enfance, le vigneron de Chinon, Christophe Baudry, pour remettre la médaille d’honneur de leur village de Cravant les Coteaux à Michel Chapoutier, célèbre vigneron-négociant rhodanien.

Il s’agissait pour les Chinonais de faire connaître la Saint-Vincent de Cravant les Coteaux et de faire en sorte qu’elle devienne la première de France en 2015 avec 1550 convives. Pour sa part, derrière la franche bonhommie de l’opération, Michel Chapoutier, président de l’Union des maisons et marques de vin -le syndicat négociants de France, NDLR- , n’a pas manqué de confier quelques réflexions rafraîchissantes sur l’avenir de la viticulture française.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.