Un troisième jeudi de novembre…

0
This entry is part 2 of 4 in the series beaujolais

beaujolais_barricou4Le Beaujolais nouveau est arrivé ! Aussi simple que magique, la formule écrite par le patron sur son ardoise réchauffe encore l’âme des vrais disciples du Bacchus des bistrots.

 Le rituel est toujours le même. Chaque année, à partir du 31 octobre les vins sont expédiés aux marchands de gros qui les stockent jusqu’au 17 novembre; sauf les envois en récipients de moins de 30 litres qui sont expédiés quelques jours avant.

Les “beaujolades“ débutent le troisième jeudi de novembre, ainsi qu’un décret de 1985 l’a stipulé. Du coup, certains amateurs avertis commencent la dégustation du Beaujolais nouveau à minuit passé. Mais c’est toujours avec sept heures de retard sur les Japonais qui, Extrême-Orient oblige, ont le privilège d’être les premiers à déguster le nectar. Le 19 novembre 2015, l’arrivée du Beaujolais nouveau avait un goût de guerre de la civilisation française de la convivialité contre les obscurantistes.

Le Beaujolais est un petit vin d’automne vendangé précocement. Ce vin à base d’un cépage de Gamay, de provenance dite lyonnaise, léger et fruité, est souvent paré d’une superbe couleur violette.
Mais au-delà de sa couleur ou de son arôme longtemps réputé banane, alors que l’hiver pointe son nez, le Beaujolais demeure encore un bon prétexte, pour se retrouver en compagnie en pratiquant l’exercice du goût et donc du vocabulaire, à moins que cela soit celui de la vocalise.

Même si le phénomène a énormément décliné ces dernières années, pour certains bistrots qui savent communiquer, le Beaujolais est encore synonyme de bonne journée sur le plan du chiffre d’affaires. Sauf à oublier que durant l’âge d’or du primeur – dans les années 70- l’effet beaujolais durait un mois entier. Tout comme pour les vignerons du Beaujolais. On parle de 44 millions de litres écoulés (soit environ 40 % de la production de toutes les communes du Beaujolais). Reste à savoir si le Nouveau est encore une vitrine médiatique pour tous les autres crus du beaujolais. Ou un boulet. Sur place le débat fait rage.

Series Navigation<< Beaujolais, il était une fois une fête…Bernard Pivot crée un Comité de défense du Beaujolais >>
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.