Les vignes du Ruisseau de Clignancourt

0

Voilà donc les vignes du “Jardin du Ruisseau”, un doux nom bucolique qui fait chercher le ruisseau…qui est en fait la voie ferrée de la Petite Ceinture du côté de la porte Clignancourt. Le Réseau ferré (RFF) s’ accroche désespérément à ce bout de petite ceinture pour faire passer deux trains par an, ce qui ne laisse pas beaucoup de place pour les vignes…
Ici, deux petits coteaux de la Petite Ceinture ont été défrichés par huit copains fous de vins réunis au sein de l’association des Vignerons du Ruisseau.

vigne-cayla

Ils en sont sûrs, et l’on ne les contredira pas, leurs 32 pieds de négrette et de mansois sont pour les plus septentrionaux du monde.
Le choix des cépages s’est fait de façon tout à fait partiale car l’initiateur de ce nouveau vignoble parisien est le patron du bistro à vin, le Rez-de-Chaussée de l’autre côté du pâté de maison. Un Aveyronnais de Marcillac qui ne jure presque que par les vin du sud-ouest. Or l’on sait que le fer servadou –aussi appelé mansois- est le cépage roi du marcillac, tandis que la négrette est le cépage original du fronton, le vin des Toulousains.

cayla_vigne2Pas étonnant, que deux des viticulteurs emblématiques des deux vignobles soient en consultés régulièrement. «Dès qu’une vigne présente le moindre signe anormal, on envoie la photo du problème soit à Frédéric Ribes du domaine du Roc à Fronton pour la négrette, soit à Philippe Teulier du domaine du Cros à Marcillac. » explique Thierry Cayla.

Evidemment avec 32 pieds, les premières vendanges attendues en 2010 risquent de faire une toute petite cuvée. «Qu’importe, lance Thierry Cayla, l’important est de trouver prétexte à des gasconades. »

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.