Les Editos Bachiques de Jean Lapoujade, scribe de Tradition du Vin

0

Modes et bistrots

Depuis des lustres, contre vents alcoolo-anglosaxonniques et marées éthylotestiques, Traditions du vin se bat pour conserver au vin sa place dans le patrimoine culturel français. C’est donc avec un sourire tannique que nous accueillîmes, ces dernières années, le réveil du clapet nationnal au son du canon. Fallait –il frétiller du cru pour autant ? Bien mal nous en aurait pris quand on constate aujourd’hui les déviances cepsuels de certains néoenophiles.

En arpentant le pavé parisien, à la recherche de la Bouteille d’Or, je fus interpellé par moult néo-établissements, se gardant de l’appellation bistrot ou bar, mais revendiquant une prétention vineuse. Salle aseptisée à la modernitude affichée, éphèbes maigrelets et glabres évoluant derrière un simili de comptoir clinquant comme une pseudo œuvre d’art au talent incompris, vins d’origines incertaines contrôlées présentés dans des flacons protéiformes arborant des étiquettes à la symbolique eolienne pour esprit éphémèro-créatif, caractérisent ces endroits où se bousculent désormais l’arrière ban boboiste des faiseurs de tendances, yuppies décotés à la françaises, et autres esta-minets sinistro-coincésducul qui ne mettent pas de prolo dans leur vin. Et ne leur parlez pas de beaujolais nouveau ou de charcuteries aveyronnaises, de fromages au lait cru ou de vins de petits producteurs, ici on grignote une pitance mystérieuse aux prétentions hémorroïdales exotiques tout en jugeant les vins d’un autre monde à l’aune de leur prix.
A l’heure d’élire la bouteille d’Or, Tradition du vin se doit de continuer sa croisade oenophile tout en veillant à l’éternel bistrotier,

Retrouvez Jean Lapoujade sur http://www.bistrotavins.com

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.