Les cousins Roucous, vignerons à Vitry sur Seine

0

Pas « parisianistes » pour un sou les gars du jury de la Bouteille d’Or ! En 2005, ils se sont montré capables de passer sous le périph’ pour rallier Vitry-sur-Seine afin de saluer le travail des Roucous. Deux cousins montés du Rouergue qui tiennent un bistro si bien nommé.L’Imprévu. Un vrai bistro de banlieue réplique d’un bistro à la Margerin.

Ces deux Aveyronnais sont de tels fadas du vins qu’ils ont planté dans leur arrière-cour des pieds de gamay, histoire de ne pas oublier les paysages de leur vallée du Lot où on appelle les petits vignerons des coteaux, les “Coustoubis ». Ils ont aussi une cave où il font découvrir les vins aux amis. Ou de la pédagogie bacchique en banlieue…

vigne-roucous1Plantés en avril 2005, taillés en guyot et en godet, les ceps ont donné leurs premières vendanges en septembre 2007, sous les yeux du maire de Vitry et de la presse locale. De belles grappes d’un beau raisin bien sucré. «Ici la terre n’a jamais été travaillée, elle est saine. Comme il a beaucoup plu , on a beaucoup traité à la bouillie bordelaise pour limiter l’apparition du mildiou», explique Alain Roucous.

«La Bouteille d’Or, c’est sûr, ça ramène des gens, de Paris ou de Créteil et même de Taïwan.» explique Laurent.
Quand on pousse la porte de l’Imprévu, on ne sait pas où l’on met les pieds. L’Imprévu, c’est un vrai bistro formica 70’s du temps jadis qui mélange ouvriers, artisans, patrons et flics venus déstresser. Il faut assister à leur enterrement du Beaujolais le 14 novembre.

Les deux cousins Roucous se sont partagé les rôles avec bonheur. Laurent, le plus enrobé, moustachu et jovial est au comptoir qu’il anime avec une gouaille faubourienne de bon aloi. Tandis qu’Alain est aux fourneaux.
Le premier fait voyager dans le monde du vin. Il fait tourner près de 130 références dans l’année sans trop se marger puisque son coefficient ne dépasse pas 3,5, ce qui est plutôt rare à Paris.
Le second s’acharne à proposer une cuisine maison. Il fait lui même ses pâtés et terrines tout comme ses pâtisseries. Il confectionne aussi les spécialités de sa vallée du Lot natal. Comme ses pâtisseries maison. Pour les craintifs légitimes du ballon, l’Imprévu fait hôtel, du coup, on peut emmener sa douce pour une soirée canaille se lâcher et dormir sur place. Nuit à Vitry inoubliable garantie. Bravo, les coustoubis.

imprevu-roucousL’imprévu
94 av Anatole France – 94400 VITRY SUR SEINE – Tél : 01 46 72 38 01

A l’imprévu, on peut se taper un pavé d’Aubrac de 180 grammes à 12 €. Ca vaut le coup de rallier Vitry…

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.