Le Beaujolais 2007

0
This entry is part 4 of 4 in the series beaujolais

Voilà un bien triste paradoxe. Comme chaque année, le beaujolais nouveau va faire parler de lui sur la planète, de Paname à Shanghai, d’Osaka à Saint-Pétersbourg. Mais sur place autour de Villefranche sur Saône, ce ne sera pas vraiment la fête. Chacun craint que 2007 ne soit encore pire que 2006 lorsque les prix négociés à l’hecto ne couvraient pas le prix de revient. Cette année, pour éviter les stocks, la production du primeur sera une fois de plus, diminuée de 60 000 hl pour voisiner avec les 350 000 hl.

beaujolai07

Est-ce à dire que le Beaujolais nouveau est passé de mode. Avant l’effet beaujolais durait presque un mois, aujourd’hui ce serait  plutôt trois jours. Bien des bistrots ne le fêteraient plus. A l’heure où une réforme des appellations est discutée, la question se pose de savoir si le beaujolais nouveau joue un rôle de loco ou de boulet pour les autres appellations beaujolais  ? Et si dans dix ans, il y aura encore du beaujolais nouveau…compte tenu de l’âge moyen des viticulteurs de ce beau pays. Mais ne jouons pas les cassandre quand les occasions de faire la fête sont si rares.

Sommaire du dossier Beaujolais 2007

 

Series Navigation<< Bernard Pivot crée un Comité de défense du Beaujolais
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.