Anthologie des bistrots à vins parisiens

0

« La tournée des patrons » de la Coupe du Meilleur Pot

Décidément l’Académie Rabelais fait un retour en force sur le devant de la scène. Quelques jours après avoir choisi le flamboyant bistrot Mesturet pour la Coupe du Meilleur Pot, voilà que paraît une « Anthologie des bistrots à vins parisiens ». Rédigée par Bruno Carlhian, membre de l’Académie avec la contribution de Michel Piot, Président de la Coupe du Meilleur Pot depuis 1974, décédé en septembre dernier, voici une quinzaine de portraits bien sentis de ces bistrots rabelaisiens où l’on aborde le vin comme un carburant de l’âme. La préface de Jean-Luc Petitrenaud est sérieusement nostalgique exaltant un âge d’or des bistrots à vins des années 70. Pour un peu, on pasticherait presque la chanson du regretté Michel Delpech… «Quand j’étais buveur…»

 

Interview de Bruno Carlhian (16 janvier 2016)

Anthologie ? Le terme renvoie au passé. Alors, le bistrot est-il pour vous un phénomène en voie d’extinction ?

En tout cas, le phénomène s’essouffle pour un certain nombre de raisons. A Paris, il n’y a plus beaucoup d’endroits ouverts toute la journée et qui servent au comptoir des vins de bonne qualité. Ceux qui demeurent sont encore souvent des affaires familiales qui existent depuis plusieurs générations. Mais vu les contraintes, le renouvellement ne se fait plus aussi facilement aujourd’hui. La preuve, depuis la sortie du livre, deux des bistrots cités ont changé de main.

Les patrons de bistrots croqués dans le livre parviennent-ils à « bien » éduquer leurs clients concernant le Vin ?

Oui, il y a une vraie connaissance du vin chez les patrons d’aujourd’hui. La plupart sont des passionnés. Ils proposent des cartes de vins beaucoup plus étoffées que leurs prédécesseurs qui s’aventuraient peu au-delà du Beaujolais, de la Vallée de Loire. Maintenant, on trouve des spécialistes des vins d’Arbois comme le Bougainville ou de vins nature comme dans les Colonnes d’Issy-les-Moulineaux.
Les patrons de la génération précédente faisaient leurs assemblages chez les vignerons. Et ils le mettaient en bouteille dans leurs caves. Tout cela a disparu pour des raisons logistiques. Aujourd’hui, on se fait livrer par les vignerons. Le public est aussi monté en gamme.

tournee_patrons

Justement, dans les bistrots cités, les prix demeurent-ils raisonnables ?
Il y a des différences qui tiennent au standing de l’affaire. Un des critères de la Coupe du Meilleur Pot est de pouvoir proposer des petits contenants (7cl) afin qu’on puisse goûter plusieurs vins.

Donc pas d’abus sur les coefficients pratiqués ?
C’est une vaste question. Il y en a certainement. L’exigence qu’on a avec l’Académie, c’est qu’il y ait au moins une bouteille à 20€ sur la carte du bistrot. A partir de 30 €, on ne peut plus parler de vins de comptoirs.

Qu’est-ce qui distingue vraiment la Bouteille d’Or* de la Coupe du Meilleur Pot ?
Les critères sont à peu près les mêmes. Il y a plus de gens du milieu dans le jury de la Bouteille d’Or. C’est ce côté parrainage qui avait été à l’origine de la scission. On attribuait le prix à des gens qu’on connaissait. Sinon le jury de la Bouteille d’Or a davantage tendance à privilégier des établissements plus grands et d’un certain standing. De même, le critère restauration y semble davantage pris en compte que pour la Coupe du Meilleur Pot.

Aujourd’hui, deux associations sur un secteur en peau de chagrin, n’y a-t-il pas un éparpillement du sujet, voire un épuisement du propos ?
C’est la France… Il en faut pour tout le monde. L’inconvénient avec un prix annuel, c’est qu’il ne porte que sur un établissement. C’est dommage. Nous avons décidé de lancer des établissements recommandés par l’Académie Rabelais avec une sorte de guide et des recommandations qui permettent de les mettre en avant toute l’année. On va créer une communauté d’établissements orientés tradition et « fait maison » qu’on élargira aux métiers de bouche tels que fromagers et charcutiers. En tout cas ceux qui seront dans l’esprit de l’Académie.

La Tournée des Patrons
Bruno Carlhian, Michel Piot, Pierre Gautron
Photos : Gabriel Omnès
Illustration : Gab

Éditions Autres Voix
Prix : 19 € TTC
Format : 240 x 240 mm – 100 pages
Couverture cartonnée, papier vernis
Dos carré cousu

Commander le livre :

http://tourneedespatrons-lelivre.com/

En savoir plus sur la Bouteille d’Or et la Coupe du Meilleur Pot

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.