Les tavernes de Lutèce

0

On ne s’ennuie pas à Lutèce en 50 après JC. Le vin est bon, les femmes belles et avenantes, et les arènes -capables de contenir 15 000 spectateurs- proposent de beaux combats.

Adossé au Forum, le thermopolium* du forum, la taverne romaine de Truculus est, pour reprendre une expression de bougnat contemporain, un “bel emplacement“ qui fait salle comble.

lutece_cuisine« Alors, ce pichet de Mulsum, c’est pour aujourd’hui ou pour demain ? »
Les légionnaires titubent mais ne renoncent pas à boire leurs derniers sesterces. Truculus saisit l’amphore où repose la boisson à base de vin, de miel et d’épices, et remplit le pichet. C’est leur dernière soirée à Lutèce, alors ils se payent une dernière tranche de bon temps avant de partir sur le Rhin protéger l’Empire des Barbares.
mosaicTrois nautes –les mariniers de la Seine- trépignent d’être servis. Truculus plonge la louche dans les trous de son comptoir où il tient au chaud un brouet de lentilles et de la viande bouillie, spécialité de la maison, pioche du chèvre et pose sur leur table le pain d’épeautre.
Truculus a encore du mal à supporter les soldats de Rome*.
Leur vision le renvoient toujours à la mort de ses aïeux. Nombre de ces vaillants guerriers gaulois de la tribu des Parisii (nos ancêtres les Gaulois) sont morts dans les geôles de Rome après la conquête de César.

A l’époque, Lutèce, verrou stratégique situé entre le nord et le sud de la Gaule s’était ralliée comme un seul homme au chef arverne Vercingétorix.
César, conscient du risque que faisait peser la ville, avait envoyé son fidèle Labiénus pour empêcher une jonction entre les Celtiques et les Belgiques.
Fidèles à la politique de terre brûlée de Vercingétorix, les Parisiis n’avaient pas hésité à mettre le feu à leur ville établie sur l’actuelle Ile de la Cité. Ce fut beau mais vain ! Labiénus, usant d’un stratagème avait vaincu les Parisii.
Devenue gallo-romaine, Lutèce s’est alors rebâtie principalement sur la rive gauche de la Seine vers la rue Saint-Jacques ; montagne Sainte-Geneviève- siège du forum- et thermes de Cluny. Et c’est là que l’on trouve de belles tavernes à l’ambiance joyeuse, tout du moins jusqu’au Bas-Empire et les premières incursions barbares…

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.