Les Cafés du Paris révolutionnaire …

0

tono_rev2Les clubs enflamment les cafés et les petites vertus du Palais Royal dévergondent le Paris révolutionnaire …

A partir de 1789, les cafés parisiens, tout au moins les plus célèbres, deviennent le siège des sociétés patriotiques et autres clubs. On y échafaude les émeutes de demain et les coups d’Etat. Le rouge des coteaux franciliens sert de carburants aux émeutes des sans-culottes.

La Grande Pétition des ivrognes de Paris

La Grande Pétition des ivrognes de Paris

 

La révolution fait trembler l’Europe. A partir du 21 janvier 1793, quand la tête du Roi tombe aucun retour en arrière n’est possible. Il faut relire Hugo et son Quatrevingt-Treize et la célèbre rencontre dans le café de la rue du Paon entre Danton et Robespierre et Marat. Les trois pôles de la Terreur.

Danton, Marat et Robespierre«Il y avait rue du Paon un cabaret que l’on appelait café. Ce café avait une arrière chambre, aujourd’hui historique. C’était là que se rencontraient parfois à peu près secrètement des hommes tellement puissants et tellement surveillés qu’ils hésitaient à se parler en public. C’était là qu’avait été échangé, le 23 octobre 1792, un fameux baiser entre la Montagne et la Gironde…»
Victor Hugo : Quatre-vingt Treize (ci-joint Danton, Marat et Robespierre)

Le Café des Patriotes

Le Café des Patriotes

Le Paris révolutionnaire et particulièrement sous le Directoire est aussi un gigantesque lupanar à ciel ouvert ! Elles sont belles élégantes, froufroutantes surtout au Palais Royal. Estimée à 7000 en 1760, la population des filles de petite vertu atteint 20 000 avec la Révolution, et 30 000 à la fin du Directoire, alors même que la population de la ville a baissé en 10 ans pour retomber à 530 000 âmes. C’est dire, si le stupre et la concupiscence jaillissent à chaque coin de rue. Mais il y a de tant de besoins. Des milliers de sans-culottes, de retour du Rhin, de Vendée ou d’Italie qu’il faut bien combler de faveurs …

Les petites vertus du Palais-Royal

Les petites vertus du Palais-Royal

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.