Lettre de Paris-Bistro de Novembre 2013

0

On le dit fini. Oublié des zincs. Et pourtant comme le phénix il renaît chaque année des cendres médisantes. A Paris, il compte encore des fidèles. Des bistrots qui résistent à la sinistrose des temps et qui savent que le Beaujolais nouveau aimante vers leurs comptoirs ceux qui souhaitent se réchauffer l’âme.
Petite sélection de bistrots qui croient encore au primeur.

Comme le muscadet, le beaujolais est un vin populaire à qui rien n’a été épargné ces dernières années. En 2013 encore, le rendement est petit. Mais les jus sont prometteurs et font preuve d’une jolie synthèse entre fruité et velouté. Et ceci autant pour les primeurs que pour les crus. Reportages dans un vignoble qui reprend du poil de la bête.
Lire

L’hiver va être rude. 6, 7, 8% en moins de chiffres d’affaires attendus pour ces trois prochains mois. Sans parler de la TVA. Ceux qui tiennent fidélisent. D’autres jouent la carte de la qualité et fourbissent un attirail technologique pour éviter de se faire manger la laine sur le dos comme leurs confrères hôteliers. Ainsi en va-t-il du groupe Frères Blanc, qui possède entre autres « Au Pied de Cochon », le « Procope » ou la « Lorraine ».

Lire

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.