Le vin pour tous de Myriam Huet

0

huetAvec un point d’exclamation, son titre ferait un beau slogan pour un Marcelin Albert (Figure de proue et porte-parole des viticulteurs en colère du Languedoc-Roussilon en 1907) du XXIème siècle. Mais voilà « Le Vin pour tous », n’est pas un programme, mais un petit guide que l’œnologue Myriam Huet fait paraître chez Dunod. Bouquin bon marché et très didactique.
C’est plutôt bien troussé. Des différents cépages aux divers procédés de vinification sans oublier le vocabulaire de la dégustation, la lecture d’une étiquette et les meilleurs accords avec les plats, peu d’aspects sont ignorés. Ca s’adresse plutôt aux béotiens mais même quand on connait un peu le monde du vin, une petite révision ne fait pas de mal. D’autant que l’œnologue des Vins Richard n’hésite pas à pointer certaines dérives. Ainsi en va-t-il de la mode des rosés palots au goût de bonbons créés grâce à des levures de fermentation technologiques. Rosés pour lesquels elle met en garde en évoquant le risque d’un syndrome beaujolais nouveau.
Autre aspect qui la fait bondir, les copeaux de chêne dont elle explique bien l’avantage économique pour le producteur. «Pourquoi est-on obligé d’indiquer quand on sulfite et non quand on met des copeaux de bois, aujourd’hui, nombre de petits vins qui étaient sur le fruit y recourent et se retrouvent avec ce goût vanille qui ne les distingue plus d’un merlot argentin. Une caricature de vin boisé. » Et vlan dans les dents.

« Le Vin pour Tous »
Editeur : Dunod
Prix : 11,90 € TTC

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.