L’Histoire à la Carte

0

Cette année, c’est « L’Histoire à la Carte » de Thierry Marx et Bernard Thomasson qui a reçu le Prix des Ecrivains Gastronomes décerné par le le Centre Méditerranéen de Littérature et l’Agglomération de Montélimar. Si vous avez manqué quelques numéros de l’émission éponyme de France Info voilà un bon moyen de se rattraper. Le sujet de ces plats qui font la France est inépuisable. Surtout lorsqu’il ne se borne pas aux grands classiques du répertoire. Car certes, l’histoire du Lièvre à la Royale, créé par les cuisiniers de Versailles pour suppléer à l’absence de dents du grand Louis, a beaucoup de saveur. Mais pas davantage que ce Lapin à la Moutarde relancé dans les bistrots à la suite de l’épidémie de myxomatose disséminée par un professeur de médecine ou des coquillettes aux œufs. Sans oublier la pêche Melba inventée par Escoffier en l’honneur d’une cantatrice de … Melbourne. Ou encore de ce petit salé aux lentilles, plat phare des Auvergnats désormais concurrencé par un burger dont on peut mesurer la prospérité dans n’importe quelle petite brasserie.

marx1

Lors de la présentation de l’ouvrage, Thierry Marx, poussé par le souffle de l’histoire, a fait montre d’un optimisme à toute épreuve sur les évolutions à venir, vantant par exemple les bienfaits du locavorisme qu’il applique dans son Mandarin Oriental situé rue Saint-Honoré. Pour autant, dans la réalité des chiffres, on reste loin de la diffusion démocratique d’un terroir francilien. Pour cela, il suffit d’observer la réduction des superficies consacrées aux potagers et aux vergers en Ile-de-France au profit des céréales. Thierry Marx s’est déclaré bien conscient de cette tendance. A ses yeux, cette option céréalière à tout crin est condamnée car elle se heurtera à un problème. Celui de l’eau. Mais aujourd’hui, vu les évolutions du territoire – à commencer par les pesticides et les surfaces céréalières en hausse –  c’est un peu comme l’histoire racontée dans « La Haine », de ce type qui tombe du 50ème étage et se dit que « jusqu’ici tout va bien…». Et si un chef, dont l’homonyme créa une rupture au XIXe siècle en pondant « Le Capital », inventait la recette miracle qui ferait de la biodiversité française une évidence à défendre ?

 

L’Histoire à la Carte Editions de La Martinière 190 x 255 mm – 256 pages Prix 25, 90 €

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.