Dictionnaire bistro/français

0

Voilà une excellente façon de visiter la « biturie » de « zincs à zeste », quitte à s’accrocher au « bastingage »…une fois « cointché » dans un « bouic », à force de « goulottiner » tel un véritable « membre du Conseil de l’Ordre de la faculté de Bercy.»

Des ouvrages sur l’argot des bistrots ou des zincs, on en a connu une ribambelle mais ce Dictionnaire bistrot/français est particulièrement savoureux, bien épicé et recèle de jolies perles.
C’est le vingtième ouvrage de Jean-François Gautier. Ce fou de vin et de bistrots n’en n’est pas à son premier coup. Il a mis 10 ans à le boucler traquant la moindre saillie de Bérurier ou d’Audiard.

«Un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle », paraphrasant le proverbe africain pour lui, « le bistrot de quartier qui ferme et c’est la France qui perd un peu son âme ». Evidemment les attentats du 13 novembre l’ont un peu ébranlé mais pas étonné car les terrasses de Paris incarnent l’esprit de Paris et de son mode de vie. Jean-François Gautier est du genre passionné mais pas complètement nostalgique d’une ère bistrotière qu’il ne se résout pas à voir révolue. Seule la fin des cafés de campagne devenue aujourd’hui massive lui fend le cœur.

«Jeune, j’ai fréquenté un bistrot de la rue Poncelet (Paris 17e) avant de filer à la Taverne Henri IV de Robert Cointepas, (Coupe du Meilleur Pot 1960) au zinc de laquelle Simenon a souvent accoudé son commissaire Maigret.» Mais le bistrot préféré du père Gautier, c’est celui qu’il a fréquenté pendant ses 30 ans de carrière rue de Rivoli à l’Office des vins. Et miracle ! ce petit bougnat lozérien existe encore. Marie, la patronne du Petit Bar de la rue du Mont Thabor malgré ses 82 ans est toujours aux fourneaux chaque midi. Pas sûr pourtant qu’elle accepte de lui faire un « Afflelou » (quand le deuxième verre est offert), version moderne du Coup du monocle (un verre à l’œil)…

Dictionnaire bistrot/français
Jean-François Gautier
Editions les Presse du Midi
Prix : 18 €

http://www.lespressesdumidi.fr

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.