Prix du café 2014 : le gobelet du distributeur automatique plus cher que le p’tit noir du comptoir ?

0

La crise n’arrête pas la hausse du prix du café. En deux ans, le prix du « petit noir » a grimpé de 4,70% avec un prix moyen de 1,56 €. Depuis 2013, selon l’analyse par le cabinet Gira, Paris et l’Ile-de-France arrivent au sommet de l’évolution du prix du café parmi les 22 régions françaises au sein de six circuits de distribution (distribution automatique, cafés-bars-brasseries, hôtels, restaurants, restauration rapide et restauration collective).

L’Ile-de-France est en tête à 2,25 € même si selon Gira ce prix a reculé de 14,45 % depuis 2012. Ce ne sont pas les cafetiers qui ont eu la main la plus lourde mais la restauration collective avec une hausse en deux ans de près de 10 %. Les gestionnaires des distributeurs automatiques leur ont emboîté le pas avec une hausse de 7 cents. Au point qu’avec un prix moyen de 1,15 € le gobelet rempli par un distributeur en région parisienne en arrive à être plus onéreux qu’un café au comptoir dans un beau bistrot. Sans parler de l’inestimable convivialité… Pour une fois que l’humain est meilleur marché que la machine…

A noter que sur le terrain le prix de l’express à Paris au comptoir révèle quelques surprises. Ainsi, le café est à 1€ au comptoir d’un beau bistrot du 8e comme chez Savy et peut se retrouver à 1,30€ dans un bistrot plus popu des Maréchaux.
Le café pour certains demeure le « sang » des bistrots, ces petites pièces qui vous beurrent les épinards. Et du coup, la question du prix du café se réduit encore pour certains à cette question d’architecture intérieure d’où découlera la stratégie de l’établissement. Garder ou non le comptoir, et si oui, l’allonger ou l’amputer ? Dilemme cornélien pour néo-bougnats ?  Vaut-il mieux avoir à son comptoir 200 clients qui vous avalent deux express chaque matin à 1 € ou une trentaine de clients à table recherchant une formule bistronomique à moins de 20 € ?

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.