Le Café, un produit yoyo déconseillé aux spéculateurs cardiaques

0

Attention produit hyper spéculatif. Une rumeur de gel sur les plantations et le cours peut être multiplié par trois !

Dès les années 1930, les Brésiliens ont tenté de maîtriser ce mouvement de yoyo en ayant recours à des stocks tampons.
Mais l’arrivée de nouveaux producteurs africains et colombiens dans les années 1950 a débouché sur une baisse durable des prix. Sous la houlette des Etats-Unis, un accord international fut passé en 1962 entre producteurs et consommateurs. Il mettait en place un mécanisme de quotas d’exportation. Le Brésil, du fait de sa prépondérance, régulait. Patatras, la gelée terrible de 1975 détruisit les deux tiers des plantations brésiliennes. Résultat : des cours multipliés par huit en deux ans puis un long cycle de baisse.

prixcafe
Un nouvel accord en 1980, a permis de stabiliser les cours grosso modo durant décennie 80 avec des prix évoluant dans une fourchette de 120 à 140 cents la livre. «C’est la difficulté à répartir les contingents entre producteurs qui fut à l’origine de l’échec de l’accord : le 4 juillet 1989, le système des quotas fut suspendu et n’a jamais pu être relancé depuis.» écrivait Philippe Chalmin, professeur associé à Paris Dauphine dans un article publié dans le Monde daté du 19 octobre 2004. Chute des cours à 70 cents. Nouveaux gels dans au Brésil en, 1994, nouvelles envolées puis dégringolades avec l’arrivée des nouveaux producteurs. A commencer par le Vietnam qui est devenu très rapidement le deuxième producteur mondial. Alors que le café représente la 2ème source de rentrée de devises pour 50 Etats de la planète, la surproduction est installée pour longtemps.

Un monde en surproduction
Avec l’arrivée du Vietnam sur le marché, l’excédent mondial varie entre 5 à 10% de la consommation annuelle. D’où des prix variant de 40 à 60 cents la livre deux fois moins qu’en 1980. Reste à Nestlé et Lavazza de faire découvrir le café aux Chinois. Mais ce ne sera pas le même prix.

 

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.