Chute du marché de la bière au CHR, sous l’effet de la hausse des taxes

0

Comme on pouvait s’y attendre, la hausse des droits d’accise ne lui a pas réussi. La bière, boisson fétiche du comptoir avec le petit noir, en a pris un coup. Ainsi «la hausse des droits d’accises sur la bière a entraîné une augmentation de 30 centimes pour le demi, ce qui est beaucoup. Parallèlement, la marge du cafetier n’a pas bougé», a expliqué à l’AFP Roland Héguy, président de l’Umih, le principal syndicat d’hôteliers et de restaurateurs. «La bière est, avec le café, un de leurs deux piliers: c’est là-dessus qu’ils font leur marge». Il oublie le vin et les « coeffs » généreux.

Bière au bistrot
Si les professionnels du CHR sont alarmistes. Chez les brasseurs, c’est encore pire. Lors de leur assemblée générale annuelle du 13 décembre, Brasseurs de France, a expliqué pour sa part, que fin septembre, le marché avait reculé de 3%, et même de 8% dans la branche cafés, hôtels et restaurants.
L’augmentation des prix de la bière, plus fortement taxée, a conduit à une nette diminution de la consommation. Au-delà des chiffres, les brasseurs craignent que l’image de la bière dans ce pays viticole qu’est la France n’en soit durablement affectée. Le Français se classe au 26e rang mondial pour la consommation de bière avec 30 litres/an.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.