Les Chinois et les bistrots à Paris

0

L’explosion chinoise était promise de longue date. On y est. A Paris, l’immigration chinoise se voit. A un siècle de distance, il existe quelques similitudes entre les Rouergats et les Han, dans leurs façons de s’implanter.
Mais le nombre change tout. Aujourd’hui, bien des Aveyronnais cèdent leurs débits tabacs à des originaires de Chine ou d’Indochine. Parfaitement intégrés, les nouveaux propriétaires tombent rarement dans le communautarisme. Le danger est ailleurs, il est dans la colonisation de quartiers entiers avec une mono-activité qui peut modifier en profondeur la physionomie de la capitale.

1 / Similitudes parisiennes

On estime à 250 000, le nombre des Aveyronnais d’origine vivant en région Parisienne. Ils sont désormais dépassés par… les Chinois. Il existe entre les Han et les Rouergats quelques similitudes d’ordre historique.
A un siècle de distance, il s’agit souvent de paysans qui arrivent dans la ville lumière avec leurs patois et une volonté de s’en sortir et de donner à leurs enfants une vie meilleure.

chin_auvergneIls se concentrent d’abord sur un quartier. Ce fut le cas avec la “petite Auvergne“ de la rue de Lappe voilà 100 ans (ci-dessous la rue de Charonne en 1900).
Il en va de même de Chinatown du 13ème arrondissement dans les années 70 de Belleville (ci-dessous) ou d’une partie du 2ème aujourd’hui avec des Chinois continentaux. Car comme les Auvergnats (Cantalous, Lozériens, Aveyronnais…), il n’existe pas un Chinois, mais différentes ethnies qui ne parlent même pas la même langue. Du coup, leur façon de faire à Paris, diffère.

Les Teochew ont été les premiers à s’implanter massivement à Paris dans les années 70 avec l’arrivée des régimes communistes en Indochine. Les années 80, ont vu arriver les Wenzhou du Sud de la Chine sur Belleville, les années 90, et 2000 voient désormais des flux croissant venus du Sud-est (particulièrement de la province du Zhejiang).

belleville-chine
Depuis peu, des originaires du Nord industrialisé ont pris le relais poussés par le désespoir avec la fermeture des conglomérats industriels hors d’âge du Nord de la Chine.

1 2 3 4
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.