Cafés et lien social : qu’en pensent les Français ?

0

Heineken France a fait appel à l’Ifop pour analyser la perception qu’ont les Français de leurs cafés. Et ce n’est pas folichon …

Ainsi, moins de 40% des sondés estiment que les cafés jouent encore aujourd’hui un rôle important dans le lien social. Et si pour 47 % le lien social est plus important que l’argent et la réussite, le café arrive en 9ème position pour les institutions qui contribuent le plus au lien social. Soit loin derrière la famille, le monde du travail, les associations, le sport, les médias, les réseaux sociaux type Facebook…etc.

Les Français vont moins au café. Et cela se sent dans les réponses. Quatre Français sur dix fréquentent régulièrement les cafés, 20 % au moins une fois par semaine et 20 % entre une fois et trois fois par mois. Mais la parité n’est pas encore de mise. Un homme sur deux se rend au café au moins une fois par mois (dont 27 % au moins une fois par semaine) contre une femme sur trois. La clientèle des cafés se compose pour beaucoup de cadres et d’ouvriers qui présentent un taux de fréquentation bien supérieur aux autres catégories professionnelles (respectivement 56 % et 49 %).

Un Français sur trois ne met jamais les pieds dans un café. Parmi les raisons invoquées, si les interrogés déclarent d’abord préférer recevoir les amis chez eux, la deuxième cause invoquée est le prix trop élevé des consommations.

60 % des moins de 35 ans fréquentent les cafés de façon bien plus régulière que leurs aînés, soit au moins une fois par mois contre 33 % des plus de 35 ans.

Enfin, on va plus au café dans le nord que dans le sud : 42% des habitants du sud-est de la France ne se rendent jamais dans un café contre 33 % des Français en moyenne. En termes de fréquence, les Franciliens et les habitants de Normandie et du Centre de la France se rendent plus fréquemment au café que leurs voisins : 44 % d’entre eux y vont au moins une fois par mois.

A propos des ouvriers, « 62 % se rendent dans un café pour partager un moment avec leurs amis, apprécient les cafés plus fortement que la moyenne pour les moments de détente qu’ils peuvent s’y accorder (16 % contre 9 % en moyenne) ou pour faire de nouvelles rencontres (9 % contre 4 %) » relève l’enquête.

1 2
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.